Installation d’African Women Leaders Network en Guinée : Un nouveau cadre de concertation mis en place à Conakry

Créé en 2017 à New York (aux Etats-Unis) sur initiative de Ellen Johnson Searlif, ancienne président de la République du Libéria, African Women Leaders Network (AWLN) existe déjà dans 29 pays en Afrique. Il compte aussi s’installer en Guinée où la mise en place de son ‘’30ème chapitre’’ est prévue pour le 06 juillet prochain. Et, c’est en prélude de cette installation que les femmes leaders politiques de Guinée ont tenu hier, mardi 28 juin 2022, une rencontre à Conakry. Une rencontre qui a permis à ces femmes de mettre en place un cadre de concertation dénommé ‘’réseau des femmes leaders politiques de Guinée (RFLPG), rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Le présent cadre de concertation va travailler sur six (6) axes stratégiques. Il s’agit notamment de la participation des femmes en politique, l’inclusion financière, la mobilisation sociale, le leadership des jeunes filles et l’autonomisation des femmes rurales.

Mme Yansané Bintou Touré, présidente du Parti Guinéen pour le Progrès et le développement

« Il faut savoir qu’on a adopté pas mal de stratégies ; mais, celles qu’on a privilégiées, c’est d’appeler chaque leader politique pour leur expliquer d’abord le bien-fondé de la mise en place du réseau AWLN, ce qu’est AWLN, quels sont les avantages de AWLN pour les femmes et pour toute une nation. Ensuite, leur dire que AWLN a décidé de lancer son 30ème chapitre en République de Guinée… Donc, le chapitre guinéen sera lancé le 6 juillet prochain. AWLN a décliné six axes stratégiques, c’est-à-dire six domaines : la participation des femmes en politique, l’inclusion financière, la mobilisation sociale, le leadership des jeunes filles, l’autonomisation des femmes rurales. Donc, chaque domaine doit s’organiser à l’interne pour avoir un seul répondant AWLN. Ce qui a fait aujourd’hui qu’on a eu toutes ces femmes politiques, c’est parce qu’on est passé par les leaders politiques pour leur donner la quintessence même de la nécessité à créer l’unique cadre de concertation pour les femmes en politique afin qu’il soit le seul répondant à travailler avec AWLN, les partenaires au développement et le gouvernement. Il faut dire qu’AWLN est un réseau qui a été lancé par l’ancienne présidente du Libéria, Ellen Johnson Searlif et d’autres personnalités des Nations Unies. AWLN voudrait que les femmes participent de façon efficiente, effective et qualitative dans le développement de l’Afrique. C’est vraiment un réseau qui voudrait rassembler toutes les femmes afin qu’elles participent au développement durable », a indiqué Mme Yanssané Bintou Touré.

Présente à cette réunion, Hadja Aïssata Daffé, ancienne ministre, a livré ses sentiments sur cette organisation qui regroupe les femmes venues de plus de 30 partis politiques.

Hadja Aïssata Daffé, ancienne ministre

« C’est pour une première en Guinée que nous mettons un réseau de femmes leaders en politique dans notre pays. C’est une occasion propice sur laquelle nous sommes tombées et nous avons décidé de nous mettre ensemble, de faire le réseautage de toutes ces plateformes afin que les femmes politiques puissent parler d’une même voix. Aujourd’hui, c’est chose faite. Étaient présents dans la salle plus de 30 partis politiques, des plateformes et d’autres cadres de femmes politiques ; et, aussi, des femmes ressources en politique », a-t-elle expliqué.

Il faut rappeler que ce sont des femmes issues des rangs de certains partis politiques comme l’UFDG, UFR, GéCi, MoDeL, PGPD, PDG-RDA et BL qui ont pris part à cette rencontre.

Mohamed Guéasso DORE pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS