Siguiri : une fille 12 ans enlevée, violée et séquestrée par trois jeunes

Une jeune fille de 12 ans a été victime d’un enlèvement, suivi de viol et de séquestration, à Siguiri. Les faits se sont passés dans le district de Fatoya, relevant de la sous-préfecture de Kintinian. Trois jeunes, qui seraient les auteurs de ces faits, ont été interpellés par la gendarmerie, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant à Siguiri.

La disparition de Hawa avait suscité beaucoup d’inquiétude dans sa famille. La jeune fille a passé quatre jours sans donner de ses nouvelles. Mais les enquêtes menées par la Brigade de recherches de Siguiri ont permis de la retrouver. Elle était retenue dans une case par trois jeunes, qui abusaient d’elle à tour de rôle.

Lieutenant Sayon Oularé, commandant de  brigade de recherche de Siguiri

« La fille est une apprentie couturière. Comme c’est la veille de la fête de Tabaski, les tailleurs restent à l’atelier jusque tard la nuit. Et c’est aux environs de 3 heures du matin, quand la fille rentrait à la maison, qu’elle enlevée par trois jeunes. Ils l’ont emmenée dans une case où ils l’ont retenue pendant quatre jours. Quand nous avons été saisis du dossier, nous avons mené nos enquêtes. D’interpellation en interpellation, elle a été retrouvée le 29 juin 2022, dans cette case, où elle était violée et séquestrée. Nous avons interpellé trois personnes suspectes », a indiqué le Lieutenant Sayon Oularé, commandant de la Brigade de recherches de Siguiri.

De son côté, la victime explique que ses ravisseurs la droguaient et la violaient. Ils auraient aussi menacé de la tuer si elle criait pour alerter quelqu’un. Des faits reconnus partiellement par l’un des accusés. « On quittait les mines quand nous avons rencontré la fille avec un autre garçon. On a chassé le petit, et on a pris la fille pour l’emmener dans notre case. C’est vrai qu’on l’a violée, mais ne l’avons pas droguée. En ma présence en tout cas, elle n’a pas été droguée. Si cela s’est passé, ça doit être à mon absence », a-t-il assuré.

Au terme de l’enquête préliminaire, les trois jeunes ont été déférés au Tribunal de première instance de Siguiri. Ils devraient être inculpés et placés sous mandat de dépôt à la prison civile de Siguiri.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS