Viol et meurtre d’une jeune fille à Kobaya : Charles Wright annonce l’interpellation de 6 suspects

De nouvelles arrestations ont eu lieu suite aux viol et meurtre d’une jeune fille mercredi dernier à Kobaya, un quartier de la commune de Ratoma, en banlieue de Conakry. En plus des leaders religieux interpellés juste après la découverte du corps de la victime dans les toilettes de leur mosquée, six personnes soupçonnées d’avoir commis ce double crime ont été interpellées. C’est le procureur général près la Cour d’appel de Conakry qui l’a annoncé ce vendredi, 1er juillet 2022, à l’occasion d’une visite qu’il a effectuée dans la famille mortuaire. Alphonse Charles Wright s’est rendu sur les lieux pour compatir à la douleur des parents de la jeune Mariame Touré, mais aussi leur rassurer que toute la lumière sera faite sur la mort de la jeune fille.

« Ce qu’il faut d’ores et déjà relever, c’est qu’aujourd’hui, il y a des personnes suspectes qui ont été interpellées.  Au-delà des autorités religieuses qui ont été interpellées, on a procédé à l’interpellation de six autres personnes hier », a indiqué le procureur général, avant de demander à la famille de la victime de coopérer avec la justice pour faire la lumière sur ce crime. « On ne peut pas vouloir d’une chose et son contraire. Vous ne pouvez pas demander à ce que justice soit faite et que certains membres de la famille puissent constituer des obstacles par rapport à la recherche de la manifestation de la vérité dans cette affaire », a dit Alphonse Charles Wright.

Charles Wright, procureur général près la Cour d’Appel de Conakry

Le magistrat ajoute que ce déplacement sur le terrain a permis au ministère public d’avoir de nouveaux éléments susceptibles de faire évoluer l’enquête. « Aujourd’hui, le fait d’être venus sur les lieux nous a permis de comprendre qu’il y a un groupe de jeunes qui était venu, envoyé par la grand-mère (de la victime) au niveau de la concession familiale pour des fins de fétichisme, et qu’il y avait toute une organisation la nuit dans cette concession où la jeune fille habitait avec sa grand-mère », a-t-il souligné. En effet, certains habitants du quartier pensent que le meurtre de la jeune fille aurait un lien avec un sacrifice rituel, qui aurait été organisé par sa grand-mère.

Par rapport aux suspects interpellés, Alphonse Charles Wright indique qu’il y a « des indices concordants qui laissent croire que ce sont ceux qui ont consommé cette infraction crapuleuse », ajoutant que le ministère public va requérir la perpétuité (prison à vie) contre eux. « Parce que le viol a été suivi d’actes de violence, d’actes de torture », souligne-t-il. En ce qui concerne les imams, muezzins et membres du conseil de mosquée interpellés, le procureur général près la Cour d’appel de Conakry a fait savoir qu’ils pourraient recouvrer très prochainement leur liberté. « On peut certainement les libérer très prochainement s’ils s’avèrent que les indices ne tournent pas en leur défaveur », a dit Alphonse Charles Wright.

Ibrahim Bah et Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS