Mandiana : un agent de santé accusé du vol d’une moto dans l’enceinte de l’hôpital préfectoral

Un étonnant cas de vol de moto à l’hôpital préfectoral de Mandiana défraie la chronique depuis quelques jours dans la ville. Un infirmier d’Etat stagiaire au service Chirurgie dudit hôpital, est accusé de vol d’une moto. Alors que Moussa Mara, le présumé voleur, est en fuite, deux autres jeunes qui ont voulu lui soutirer de l’argent pour garder le silence ont été mis aux arrêts, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, Moussa Mara a été pris « la main dans le sac » avec la moto d’un visiteur dans la nuit du dimanche 27 juin aux environs de 2h du matin. Il sera intercepté aux alentours de l’hôpital par des jeunes. Le présumé voleur va proposer la somme de 3 millions GNF aux jeunes pour le laisser partir avec la moto volée. Il leur sera versé 1 million GNF sur le champ avec la promesse de donner le reste du montant le lendemain.

Nos sources précisent que Moussa Mara n’aurait pas respecté son engagement de verser les 2 millions GNF, comme convenu. C’est ainsi que les jeunes vont se mobiliser en menaçant d’investir l’hôpital pour dénoncer le présumé voleur. Moussa Mara va parvenir à les calmer en leur donnant la moto volée en gage. Comme un malheur ne vient jamais seul, un des jeunes disparaît avec la moto. Lorsque l’affaire s’est ébruitée, Moussa Mara a pris la fuite. Deux jeunes qui réclamaient les deux millions GNF ont été mis aux arrêts. Des poursuites sont engagés contre eux.

Dr Ibrahima Doumbouya, Directeur Général de l’hôpital préfectoral de Mandiana

Dans une conférence de presse animée hier, lundi 04 juillet 2022, Dr Ibrahima Doumbouya, directeur de l’hôpital, est revenu sur ce qui s’est passé. « Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 juin 2022, nous avons été saisis d’une situation très malheureuse, très honteuse ; c’est un cas de vol d’une moto d’un accompagnant dans l’enceinte de l’hôpital. Et ça, c’est contraire à l’éthique, à la mission de l’hôpital. La mission de la santé, c’est quoi ? C’est de soulager toujours ceux qui viennent visiter la structure. Alors, lorsque nous apprenons qu’un vol a été fait dans la structure et que le présumé voleur est un agent de santé, c’est vraiment malheureux et honteux. Nous avons informé le Directeur préfectoral de la santé qui a aussi informé les autorités communales et préfectorales. Aussitôt, nous avons pris un acte de suspension du présumé voleur le 27 juin. Malheureusement, nous avons appris que la personne a disparu. Mais les autorités de la sécurité, en singulier la police, sont à la recherche de ce présumé voleur. Nous invitons toute la population à plus de vigilance pour retrouver ce voleur et le mettre à la disposition de la justice », a laissé entendre Dr Ibrahima Doumbouya.

Aux dernières nouvelles, deux jeunes gens, présumés impliqués dans l’affaire, ont été libérés et placés sous contrôle judiciaire après avoir passé 3 jours de détention. C’est ce qu’a indiqué le juge de paix de Mandiana, Ibrahima 1 Camara. « Les jeunes Madou Malal Diallo et son ami Saïfoullaye Bah étaient poursuivis pour abstention délictueuse et non pour complicité de vol », a-t-il indiqué.

De Mandiana, Mamady Konoma Kéita pour Guineematin.com

Tel 625 81 03 26

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS