MESRSI : Dre Diaka SIDIBE amorce le chantier de la réforme des programmes de l’enseignement supérieur

La Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, (MESRSI), a lancé ce mercredi 06 juillet 2022, l’un des plus importants projets de son département avec un impact à moyen et long terme qui va résoudre le problème crucial d’employabilité de la jeunesse intellectuelle en République de Guinée.

En 2022, la République de Guinée, compte 49 institutions d’enseignement supérieur avec environ 85.000 étudiants évoluant dans plusieurs disciplines à travers le public mais aussi le privé. A l’analyse, les produits issus de ces institutions peinent à être absorbé par le marché de l’emploi. En réalité, il est évident, le constat d’une inadéquation entre la formation offerte par nos institutions universitaires et les emplois disponibles dans les secteurs socio-économiques.

En exécution de sa lettre de mission et la feuille de route de son département, Dre Diaka SIDIBE a organisé les journées de concertations sur la cartographie des filières et programmes, (JDC) en janvier 2022. L’atelier qui a été lancé aujourd’hui est la principale recommandation des JDC à savoir la validation, l’amorce du projet de réforme des programmes de l’enseignement supérieur.

En plus des professionnels de l’enseignement supérieur du département central, recteurs, directeurs généraux des institutions et fondateurs des institutions privées, la présence des acteurs du milieu socio-économique est une première innovation dans le processus ainsi enclenché. Cette rencontre va permettre de présenter le cadre institutionnel de la réforme, élaborer le référentiel des métiers, promouvoir la co-construction et la cartographie des programmes de formation et surtout prendre en compte les observations et amendements des acteurs socio-économiques dans la définition des programmes de formation devant aboutir à des produits plus digestes de notre système d’enseignement supérieur.

Dre Diaka SIDIBE, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation

« Si nous nous posons la question de savoir quel type d’étudiant nous voulons pour demain ? la réponse sera forcément un étudiant qui sera employable immédiatement ou entrepreneur, et cela passe essentiellement par des programmes de formation repensés et adaptés » a affirmé Dre Diaka SIDIBE, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation.

En définitive, les universités guinéennes, publiques et privées auront pour mission de former des cadres qui répondent au marché du travail par la compétitivité à travers les nouveaux programmes, les méthodes d’enseignements et les outils pédagogiques nécessaires, mais surtout de pouvoir former des étudiants entrepreneurs et donc créateurs d’emplois.

Dre Diaka SIDIBE, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation

Par le Service de Communication du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS