Elhadj Abdoulaye Bah, 1er de la région de Mamou au BEPC : « mon rêve, c’est d’être médecin »

Le premier de la région de Mamou à l’examen du BEPC (Brevet d’études du premier cycle) session 2022 est venu de la préfecture de Pita. Il s’agit d’Elhadj Abdoulaye Bah, élève au Groupe scolaire privé Telly Diallo de Timbi Madina, une sous-préfecture située à 27 kilomètres du chef-lieu de la préfecture. Le correspondant de Guineematin.com à Mamou est allé à la rencontre du jeune homme de 17 ans à Laabha, son village natal.

« Je remercie d’abord Dieu, ensuite mes parents et mes enseignants, qui m’ont tous aidé à avoir ce succès. Je suis très fier de mon école, Telly Diallo, qui m’a donné une formation solide et adéquate », a réagi Elhadj Abdoulaye Bah. Pour obtenir ce rang honorable qui le rend fier avec toute sa famille, le jeune homme a dû travailler dur. Car il ne voulait pas du tout échouer à cet examen national.

« C’est une préparation de longue date. Depuis la 9ème année, j’ai commencé à me préparer pour le BEPC. Je me suis dit que je dois impérativement changer de tenue scolaire (aller au lycée). J’avais aussi l’ambition d’honorer mes parents et mes professeurs. J’ai révisé de jour tout comme de nuit, parfois seul et parfois en groupe, avec des amis. Et heureusement, Dieu m’a aidé à atteindre mon objectif. Je suis vraiment content », se félicite ce nouveau lycéen.

Alors qu’il n’a pas encore fini de célébrer son succès éclatant au BEPC, Elhadj Abdoulaye Bah se projette déjà dans le futur. Il souhaite faire un meilleur résultat au baccalauréat, qui l’attend dans trois ans. « Je compte redoubler d’efforts pour continuer de triompher. Non seulement décrocher le baccalauréat, mais aussi être le premier de la République. Cette année, je fais partie des meilleurs au BEPC au niveau national.

Donc je compte travailler davantage pour être le premier de la République au Bac. Et à l’université, je compte m’orienter en médecine parce que mon rêve, c’est d’être médecin », a-t-il annoncé, non sans adresser un message à ceux qui ont échoué au BEPC. « Je leur demande de ne pas se décourager. Il faut se mettre dès maintenant au travail pour réussir l’année prochaine. Seuls le courage et le travail paient », conseille Elhadj Abdoulaye Bah.

A rappeler que la région de Mamou a obtenu 493 admis dont 227 filles sur un total de 4 389 candidats dont 2 199 filles au BEPC session 2022.

De Timbi Madina, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél : 625698919/ 657343939

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS