Assainissement : Dr Dansa Kourouma, le président du CNT, et son équipe à Coyah

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, le président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya, a déployé ses ministres dans les cinq communes de la capitale guinéenne et lui-même parraine l’Ile de Kassa pour le nettoyage de la ville de Conakry. Cette action qui a commencé jeudi dernier, 14 juillet 2022, se poursuit aujourd’hui dans certains quartiers de la capitale.

De son côté, le Président du Conseil national de la transition (CNT), Dr Dansa Kourouma, a mobilisé certains conseillers et membres du personnel administratif ce dimanche, 17 juillet 2022, pour assainir la commune urbaine de Coyah, située à 50 kilomètres de la capitale, a constaté un journaliste de Guineematin.com qui était à Soumbouya.

« Nous sommes là au grand marché de Coyah pour nettoyer et curer les caniveaux. Nous avons déployé un lot important de matériel de nettoyage et deux camions benne pour venir appuyer les autorités préfectorales et communales de Coyah dans leurs efforts d’assainissement de la commune urbaine. Cette opération vise à montrer et appuyer le bon exemple donné par le Chef de l’Etat, le Colonel Mamadi Doumbouya », a expliqué le Président du CNT.

Profitant de sa présence, Dansa Kourouma a prodigué des conseils aux populations de la ville de Soumbouya qu’il appelle à assurer la propreté des lieux à tous les niveaux et régulièrement pour leur propre bien.

Dr Dansa Kourouma, président du CNT, en action à Coyah

« Ceux qui salissent doivent être prêts à nettoyer. Les femmes qui vendent au marché, les jeunes des différentes corporations doivent s’associer aux autorités locales pour assainir Coyah. Si on évite de jeter les ordures partout, si on évite de mettre les ordures dans les caniveaux, si on utilise l’argent collecté pour la propreté de la ville, sans doute, notre ville sera propre et merveilleuse pour tout le monde. Mieux, à mon avis, les ordures comportent assez de choses utiles qui peuvent être réutilisées dans l’économie. C’est le sable par exemple qui boucher des trous, c’est les plastiques qui peuvent réutiliser par les industries et j’en passe. Tout cela peut rendre propre et vivable environnement. Je rappelle que Conakry n’est pas sale, ce sont les Conakrykas qui sont sales. Puisque la pluie ne tombe pas avec des ordures. Les saletés créent les maladies, et les maladies pèsent sur nos économies et le revenu de nos familles. Nous appelons tous les citoyens au civisme pour redonner à Conakry et partout dans nos localités du pays, la belle image d’antan, celle de la perle d’Afrique de l’Ouest », a plaidé Dr Kourouma.

La prochaine étape de cette opération d’assainissement concernera le Palais du peuple, à Conakry. Dr Dansa Kourouma promet que la cour qui abrite le siège du CNT, organe législatif de la transition, sera désherbée, nettoyée et les caniveaux curés. Les sites touristiques de Dubréka sont également dans le viseur du Président du CNT qui ne manque pas d’éloges pour le Colonel Mamadi Doumbouya qui montre son souci de préserver le bien-être des Guinéens, à l’image de Paul Kagamé du Rwanda, de Thomas Sankara du Burkina Faso et de Jerry Rawlings du Ghana.

Abou Soumah, maire de la Commune urbaine de Coyah

De son côté, le maire de Coyah, Abou Soumah, a salué cette initiative du CNT. « Nous saluons et remercions le Président du CNT, Dr Dansa Kourouma. Depuis trois jours, nous sommes sur le terrain pour nettoyer le centre-ville de Coyah avec l’appui du Chef d’Etat d’Etat-major général des forces armées à travers l’unité militaire et les services de sécurité, en place, et le soutien de la société chinoise qui nous a envoyé une pelle mécanique. Cette opération nous permet d’avoir une ville propre. Le Président du CNT (accompagné de ses conseillers et du personnel du CNT) est venu nous appuyer avec du matériel de nettoyage depuis ce matin pour nous aider à nettoyer le marché de Coyah et dégager certains points critiques », a expliqué le maire de la commune urbaine de Coyah.

Toute fois Abou Soumah explique que son équipe continue de multiplier les efforts pour la propreté de la ville avec 14 millions versés chaque mois aux deux PME de ramassage des ordures. Il en appelle à la conscience et à l’esprit civique de ses concitoyens pour mieux s’impliquer dans le nettoyage de la ville.

« La mairie a distribué partout des poubelles et des sacs plastiques. Et, nous avons demandé aux gens de s’abonner. L’abonnement est de mille francs guinéens (1 000 GNF), tous les deux jours. Au marché ici, nous demandons aux femmes vendeuses de libérer les voies et d’éviter de mettre les ordures dans les caniveaux. Il y a des points de collecte bien indiqués et nous avons deux camions qui viennent les charger pour le dépôt qui se trouve à 5 kilomètres du centre urbain. Voilà ce qu’on demande aux populations ».

Pour sa part, Baïlo Diallo, un des boutiquiers au marché de Coyah, salue l’action civique du Président du CNT et des autorités de Coyah.

Baïlo Diallo, marchand à Coyah

« Nous les citoyens de Coyah, nous remercions le CNT et son Président pour cet exercice citoyen. Nous remercions les responsables de Coyah pour tout ce qu’ils font pour rendre notre commune propre. Par exemple, au marché ici, moi, je possède ma poubelle en plastiques. Lorsqu’elle est pleine, je déverse les ordures au point de collecte et un camion vient les transporter. Mieux, comme vous pouvez le voir, nous avons trouvé un moyen pour couvrir le caniveau qui passe devant nos boutiques et nous refusons que des ordures y soient déposées, puisque cela pourrait nuire à notre propre santé », a indiqué ce marchand de Coyah.

À préciser que le Président du CNT, comme un vaillant soldat, alternait pelle, brouette et ballet pour le ramassage des ordures, tout en encourageant sa troupe à lui emboîter le pas pour donner un environnement propre et sain aux citoyens de Coyah.

De retour de Coyah, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS