Kamsar (Boké) : les autorités organisent une journée d’assainissement de la voie ferrée

Les autorités civilo-militaires de la sous-préfecture de Kamsar et certaines entreprises de la place ont organisé une journée d’assainissement le long de la voie ferrée ce samedi 23 juillet 2022. La démarche, appuyée logistiquement par la Compagnie des bauxites de Guinée (CBG), visait à débarrasser la voie des ordures qui la jonchent, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans cette sous-préfecture.

 A l’image de Conakry et de N’zérékoré, les autorités de Kamsar vont en guerre contre les ordures sur certains espaces de la place.

Pour Babara Bangoura, PDG d’ESCAP, une des entreprises qui a pris part à cette activité, la ville de Kamsar doit être un modèle en matière de salubrité. « Nous travaillons pour que la ville de Kamsar soit une référence en matière de salubrité par la pérennisation de ces activités d’assainissement. La CBG et l’ANAIM sont prêtes à nous accompagner pour atteindre cet objectif », a-t-il lancé.

Habib Eder Soumah, entrepreneur et secrétaire administratif par intérim de l’UEK, va abonder dans le même sens. « C’est une initiative collégiale. Depuis des années, l’autorité civilo-militaire, la CBG, les TP, les entrepreneurs et sociétés de la place procèdent à l’assainissement le long de la voie ferroviaire, dans les endroits entassés d’immondices à l’approche des grandes pluies et pendant l’hivernage à Kamsar. Ceci, pour donner une bonne image à cette emprise qui est la vitrine de nôtre ville. Ces ordures sont déposées à même le sol, faute de bacs à ordures. Si ces bacs existaient, ça allait faciliter le ramassage, le traitement et l’évacuation des ordures », a-t-il indiqué.

Pour sa part, Djibril Fulgance Bangoura, 2ème vice maire de la commune de Kamsar, la priorité est de faire de la ville un endroit où il fait bon vivre. « La priorité des priorités, c’est de rendre l’environnement sain et propre. Pour ce faire, chaque citoyen doit sensibiliser ses semblables à éviter de poser des actes pareils, les amener à poser des actes citoyens… »

 Le commissaire central de police, Sékou Koïvogui, a invité les citoyens à plus de civisme. « L’Etat a fait beaucoup pour le ramassage des ordures. Mais si nous refusons de salir, c’est encore meilleur. Je demande à la population d’adhérer massivement à cette activité pour qu’on fasse des assainissements une ou deux fois par mois ».

De Kamsar (Boké), Saliou FB Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 623466409

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS