Gaoual : 156 enseignants encadreurs en formation à la conception et à l’utilisation des outils pédagogiques

En réponse aux résultats catastrophiques enregistrés cette année, la préfecture de Gaoual abrite (du 23 au 25 juillet 2022) un atelier de formation regroupant les 148 Directeurs d’école primaire et les 8 Délégués scolaires pour l’enseignement à l’élémentaire (DSEE). La formation se déroule à l’école primaire du centre Alpha Yaya Diallo, sous l’égide de la Direction préfectorale de l’éducation.

La formation de ces 156 encadreurs est assurée par l’équipe de la formation continue de la DPE, grâce à un financement du département de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation. L’objectif principal visé par cet atelier est de rehausser le niveau des Directeurs d’école pour mieux encadrer le personnel enseignant, a expliqué à Guineematin.com le Directeur préfectoral de l’éducation, Boubacar Gaoual Diallo, joint au téléphone ce dimanche, 24 juillet 2022.

Boubacar Gaoual Diallo, Directeur préfectoral de l’éducation de Gaoual

« Le secteur de l’éducation figure parmi les principales priorités du gouvernement. A Gaoual, c’est le préfet, le Colonel Augustin Fancina Douno, en personne qui a ouvert les travaux de cet atelier de remise à niveau du personnel d’encadrement, qui a lieu pendant trois jours, à l’école primaire du centre d’Alpha Yaya Diallo. Le Préfet, accompagné du Directeur des ressources humaines, M. Alpha Oumar Diallo, a donné d’utiles conseils aux participants en vue de renverser la tendance de cette année, enregistrée lors des examens de fin d’année ».

Selon le DPE, après cet atelier de formation destiné au personnel d’encadrement, trois autres seront organisés à l’ouverture des classes.

« Deux séances de formation sont prévues pour les maîtres de classes allant de la 1èreannée en 5ème et une formation prévue uniquement pour les maitres de la 6èmeannée, à la reprise des cours », a expliqué M. Diallo.

Pour le DPE de Gaoual, cette formation destinée aux personnels de l’éducation est plus qu’importante pour le système éducatif. « Ecoutez bien, un enseignement qui n’est pas bien formé ne peut rien faire pour un enfant. Et convenez avec moi qu’un enfant n’est pas un bois d’œuvre, qu’on peut raboter et façonner à tout moment. Il y a une période pour former l’enfant, si elle passe, ça devient difficile de le rattraper dans la vie. C’est pourquoi, nous saluons l’organisation des formations continues aussi bien pour le personnel d’encadrement que pour les enseignants en situation de classe.

Déjà, nous avons compris que les Directeurs d’école avaient du mal à tenir les documents pédagogiques et administratifs. D’autres aussi négligeaient le remplissage du livret scolaire », a révélé le DPE.

Interrogée par Guineematin.com,Adama Hawa Kamano, la Directrice de l’école primaire Mamadou Konaté, a salué la tenue de cet atelier de formation.

Adama Hawa Kamano, Directrice de l’école primaire Mamadou Konaté

« Cette formation est la bienvenue. Elle va contribuer à notre qualification. Je suis satisfaite à suivre cet atelier qui nous apporte beaucoup d’informations. Au  niveau du personnel d’encadrement, par exemple, beaucoup d’enseignants ne savent pas comment remplir le livret scolaire. Avec cette formation, on nous a appris comment remplir le livret scolaire pour la bonne marche de l’école », s’est réjoui Amada Hawa Kamano.

Cette responsable d’école a rappelé que dans son école, il n’y a eu aucun admis cette année. Ce qui l’afflige.

« Les résultats de cette année m’affligent énormément en tant que responsable d’école. C’est pourquoi nous allons continuer à nous impliquer pour changer positivement cette situation. A la reprise des cours, je vais mieux m’impliquer pour qualifier la façon d’enseigner. Puisque l’année dernière, j’ai eu 98 % d’admis contre 0% cette année. Ce qui ne nous fait pas du tout honneur, nous enseignants et personnel d’encadrement. Nous avons décidé de changer cette situation, et si tout va bien, l’année prochaine les résultats seront nettement améliorés et cette année », a promis la Directrice de cette école.

Cette année, sur les 2.610 candidats à l’examen d’entrée en 7ème année, la préfecture de Gaoual n’a enregistré que 42 admis dans les deux filières (enseignement général et franco arabe).

Mais en plus du niveau de certains enseignants qui laisse à désirer, Gaoual enregistre un manque à gagner de 218 enseignants pour le primaire contre un effectif disponible de 303 enseignants, contre 36.701 élèves répartis entre 226 établissements primaires. Ces chiffres ne prennent pas en compte les 11 collèges et 3 lycées. Jusqu’ici, tant bien que mal, les populations continuent de prendre en charge, 182 communautaires. Une situation que l’Etat devrait pouvoir corriger, si l’on veut réellement qualifier la formation et offrir cette opportunité aux enfants de cette préfecture, située à 500 km, au Nord de la capitale guinéenne.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS