METFP : fin de la formation des cadres des services nationaux et déconcentrés en planification et en rapportage technique et financier

Des cadres des services centraux, EPA et services déconcentrés du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (METFP) viennent d’être formés en planification et en rapportage technique et financier. Ce renforcement des capacités des cadres s’est tenu pendant neuf (9) jours au Centre national de perfectionnement à la gestion (CNPG) à Donka dans la commune de Dixinn. La cérémonie de clôture a eu lieu hier, mercredi 27 juillet 2022, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Après avoir vivement salué les partenaires techniques et financiers pour leur implication dans cet atelier, Youssouf Boundou Sylla, secrétaire général du département, s’est dit convaincu que les participants ont pu assimiler les concepts appris durant la formation.

Dr Youssouf Boundou Sylla, Secrétaire général du METFP

« J’ose croire qu’au sortir de cet atelier que les concepts sont maîtrisés. Les concepts liés à la planification, on en a entendu ici, on a entendu les mots-clés : planification et stratégie ; on a entendu le rapportage technique et financier. Nous, nous sommes convaincus que vous avez certainement plus ou moins maîtrisé ces concepts. Pour encourager les partenaires, on n’a pas d’autres choix que de réaliser les activités, faire les rapports techniques et financiers, ensuite bénéficier d’autres subventions, d’autres financements pour pouvoir réaliser nos activités. Tout est à faire au niveau de l’enseignement technique, les défis à relever sont énormes. Et lorsqu’un partenaire met à votre disposition un franc, il veut s’assurer que les fonds sont utilisés de façon efficace et efficiente », a-t-il dit, tout en rappelant que les cadres des structures centrales et déconcentrés ont une obligation de résultats.

Hassimiou Diallo, chargé du suivi du fonds commun pour l’Agence française de développement (AFD)

À sa suite, Hassimiou Diallo, chargé du suivi du fonds commun pour l’Agence française de développement (AFD), a encouragé le ministère de l’Enseignement technique pour les avancées effectuées avant de féliciter les participants et les formateurs. « Ce que nous, partenaires techniques et financiers, recherchons, c’est l’efficacité et l’efficience des dépenses qui arrivent à votre niveau. Vous êtes responsable de la planification, de la mise en œuvre et du rapportage des activités qui vont arriver chez vous. Le secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle est un sous-secteur qui est sous-financé au niveau du secteur de l’éducation. Et nous, dans le cadre de ce fonds commun, on a fait le choix de financer, je ne dirais pas suffisamment, mais d’orienter vraiment des financements au niveau de l’enseignement technique et de la formation professionnelle pour l’acquisition, l’achat de matières d’œuvre, etc. Et à juste titre, nous vous félicitons de l’avancée de la déconcentration et de la décentralisation du Ministère à travers notamment le premier pas qui est fait au niveau de la région du grand Conakry. Donc, on espère que cela va se poursuivre à l’intérieur du pays », a-t-il laissé entendre.

Thierno Younoussa Bah, inspecteur régional de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle de Boké, dit qu’ils sont désormais capables de faire le rapportage technique et financier. « On est globalement très satisfaits parce que désormais, on va être capable des rapportages aussi bien techniques que financiers, d’élaborer des plans d’action annuels budgétisés pour les régions et ces éléments-là doivent parvenir au cabinet pour examen et éventuellement de financements par les bailleurs de fonds… ».

En outre, Thierno Younoussa Bah a rassuré que ces connaissances seront démultipliées dans sa juridiction.

Thierno Younoussa Bah, inspecteur régional Boké

À noter que plusieurs recommandations ont été faites au terme des travaux qui sont entre autres : la poursuite sans relâche de la production de documents nécessaires pour la mise en œuvre du rapportage technique et financier, assurer la formation continue et le suivi constant des différents acteurs en vue de renforcer leurs capacités pour l’implantation du programme ou encore l’appui des différents services en vue de créer des conditions favorables de travail.

Mamadou Yahya Pétel Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS