Première manifestation du FNDC à Conakry : le pouvoir brandit des poursuites judiciaires

À travers un communiqué publié dans la soirée d’hier, jeudi 28 juillet 2022, le parquet général près la Cour d’appel de Conakry a instruit les parquets d’instance de Kaloum, Dixinn, Mafanco, Dubréka et Coyah d’engager des poursuites judiciaires contre les leaders du FNDC pour « des faits présumés de manifestation illicite, destruction d’édifices publics et de biens privés, provocation à un attroupement, coups et blessures volontaires, association de malfaiteurs, entrave à la liberté de circulation et complicité ». Ces poursuites sont également annoncées contre « les participants à la manifestation interdite ».

Une manifestation qui a été émaillée de violences et d’affrontement entre les forces de l’ordre et des jeunes sortis réclamer du CNRD (la junte militaire au pouvoir en Guinée) un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

Guineematin.com vous propose ci-dessous ce communiqué du parquet général près la cour d’appel de Conakry

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS