Charles Wright aux greffiers : « dites à tous les magistrats qui ont pris des cautions de les retourner… »

L’Assemblée générale des greffiers de Guinée s’est tenue dans la journée d’hier, samedi 30 juillet 2022, dans la commune urbaine de Kindia. Le ministre de la Justice, Alphonse Charles Wright, a mis l’occasion à profit pour mettre en garde les magistrats et autres auxiliaires de justice qui se rendraient coupables de fautes dans l’exercice de leur profession, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La cérémonie s’est tenue dans un réceptif hôtelier de la cité des agrumes. Présent à la rencontre, le Garde des Sceaux, a demandé aux greffiers de travailler de façon professionnelle. Charles Wright a conseillé de faire preuve d’humilité dans leurs rapports avec les magistrats.

« Je vous demande amplement à interroger vos statuts de greffiers en terme de compatibilité, en terme d’obligation pour ne pas que ce que nous souhaitons construire, que cette défaillance-là vienne des greffiers. Vous avez appris, les sanctions commencent à tomber. Pour le moment, aucun greffier n’est sanctionné. Alors, les greffiers qui n’ont pas pris fonction, retournez à vos fonctions, allez travailler. Ça, c’est un. Deuxièmement, puisque nous voulons réussir (…) ma porte n’est pas fermée. Elle ne sera jamais fermée. Mais ce que je vais vous demander, c’est que lorsque parmi vous, il y a des gens qui ont le niveau Master voire plus, qui peuvent peut-être penser en disant, OUI écoutez ! Nous, quand même, nous avons les mêmes diplômes que les magistrats, par voie de conséquence, un magistrat, de par mon statut et par les diplômes que j’incarne, ne peut pas, ceci cela. Ce sont des considérations auxquelles vous devez renoncer », conseille-t-il.

Par ailleurs, l’ancien Procureur général près la Cour d’appel de Conakry a mis en garde les greffiers. « Dans les jours à venir, il y a une situation qui va se poser, qu’il faille quand même vous avertir dès maintenant. Vous êtes des gardiens des différentes cautions qui sont payées. Il ne faut pas qu’un magistrat vienne vous dire, j’ai déposé la caution, on va se le partager. Ça devient un détournement… Puisque les cautions sont des garanties de représentativité qui doivent être restituées, donc dites à tous ceux qui ont pris des cautions de les retourner. Nous voulons que les choses changent et ça ne peut pas changer si on n’accepte pas de se conformer aux règles de procédure. L’État doit jouer sa partition par rapport à la revue de vos statuts, mais en contrepartie de ça, je ne tolérerai pas qu’un acte soit posé en dehors de la procédure sans que je ne pose la sanction », a fait savoir le Garde des Sceaux.

S’adressant aux magistrats, le ministre de la Justice leur a dit qu’il doit y avoir une franche collaboration entre eux et les greffiers. « À vous aussi les magistrats, je l’ai dit et je le répète ici, lorsqu’on parle de collaboration sincère, c’est à deux niveaux : la collaboration n’est pas une obligation unilatérale, elle est synallagmatique. Lorsque les greffiers vous respectent, vous leur devez aussi du respect. Vous êtes des collaborateurs. Ce ne sont pas vos greffiers, mais plutôt vos collaborateurs », a-t-il martelé.

De Kindia Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tel : 628 51-69-51

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS