Inauguration du siège du BGDA à Conakry : Bill de Sam vante les avancées obtenues dans le secteur

C’est désormais officiel ! L’ancienne résidence de Sidya Touré, président de l’UFR et ancien Premier ministre, a été érigé en nouveau siège du Bureau Guinéen des Droits d’Auteur (BGDA). L’inauguration de ce nouveau siège, situé au quartier Minière, dans la commune de Dixinn, a eu lieu ce mercredi 3 août 2022. La remise officielle des clés a été faite par Alpha Soumah, alias Bill de Sam, le ministre de la Culture, de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat qui salué les efforts fournis dans le domaine des droits d’auteur, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est l’ancien domicile de Sidya Touré, récupéré par le patrimoine bâti public avec une procédure judiciaire pendante au tribunal de Dixinn, qui devient le nouveau siège du BGDA. La cérémonie inaugurale a été présidée par le ministre d’État, secrétaire général à la Présidence, le Colonel Amara Camara, en présence du ministre l’Administration du territoire, Mory Condé.

Dans son discours, Alpha Soumah, connu sous le nom de Bill de Sam, Ministre de la Culture, et ancien militant de l’UFR, est revenu sur les nombreuses réformes engagées dans ce département.

« A notre prise de fonction, on a trouvé un département très enrichissant en termes de culture, mais qui devait être en couple avec d’autres structures comme l’Hôtellerie et le Tourisme. Après la validation des attributions du département, nous avons constaté que nous avons un travail immense à faire. Nous avons constaté qu’il y des OPA (Organismes Publics à caractère Administratif) qui n’avaient presque pas de statuts. Les statuts étaient faits, on va dire à main levée par les directeurs dans le sens de leur intérêt. D’autres statuts sont bien rédigés, mais ils n’étaient pas conformes à la politique générale ni de la culture, ni de l’hôtellerie, ni de l’artisanat. Alors, notre cheval de bataille était toute suite de travailler sur les statuts des OPA… Pour les 9 OPA que nous avons, nous avons eu travailler sur leurs statuts et les soumettre à l’appréciation du Président de la transition, son excellence le Colonel Mamadi Doumbouya qui a pris un décret pour les valider. Donc aujourd’hui, les statuts des OPA sont validés par décret… Cela nous permet d’aller à la base vers un développement, cela va permettre de l’emploi, pas seulement pour émerveiller et donner la joie au peuple de Guinée mais ça va aussi permettre, avec les industries culturelles et artistiques, de donner de l’emploi aux jeunes », a fait savoir Bill de Sam.

En outre, le ministre de la Culture, du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat s’est appesanti sur le cas spécifique du Bureau guinéen des droits d’auteur où « une révolution » a été faite suite au volontarisme du président de la Transition.

« Le président de la transition nous a permis non seulement d’avoir les nouveaux statuts du BGDA, mais aussi il a pris le décret d’application de la loi portant protection des droits littéraires et artistiques. Ça aussi, c’est important. Pourquoi ce décret d’application ? Parce qu’une fois qu’on a fini de signer tout ce qui est arrêté conjoint avec les Finances, le ministère du Budget avec la convention qu’on aura avec la Douane, chaque matériel qui véhicule de la musique de manière inappropriée, de manière frauduleuse, comme les téléphones portables, comme les cartes USB, comme les télévisions connectées, tout ce qui véhicule la musique à l’insu de l’artiste sur lequel il ne gagne rien, il va y avoir un droit qui sera appliqué de 10%. Je ne sais pas si vous savez ce que ça va engranger comme manne financière pour les créateurs, y compris les littéraires. Donc, les littéraires, les écrivains vont avoir eux aussi le droit sur la copie, la reproduction des œuvres. Donc, les imprimantes, tout ce qui participe à imprimer les œuvres littéraires sera taxé à l’entrée. Aujourd’hui, nous avons évolué avec les arrêtés conjoints sur l’application de tous ces droits. Il ne reste plus que le budget et la convention avec la Douane. Je crois que dans la semaine à venir, tout sera bouclé. Et cela, y compris les droits des médias, que ça soit les radios privées, les télévisions privées et tout le reste. Aujourd’hui, le changement est visible. Parce que la direction du BGDA a changé. Vous avez un nouveau directeur général, un nouveau DGA, vous avez des nouveaux textes et le directeur vient de le dire que nous sommes en train de mettre tout en œuvre pour que les subventions soient payées », a laissé entendre Bill de Sam.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 622919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS