Maison centrale de Conakry : Oyé Guilavogui chasse Kiridi Bangoura… « Sors d’ici, traître ! »

Ce n’est visiblement plus le belle entente entre l’ancien ministre Secrétaire général à la présidence de la République, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, et les leaders du RPG arc-en-ciel détenus à la maison centrale de Conakry depuis quelques mois. En visite dans cette maison carcérale hier, mardi 02 août 2022, Kiridi Bangoura aurait été humilié par l’ancien ministre Oyé Guilavogui. Ce dernier l’aurait qualifié de « traître » et l’aurait ouvertement accusé d’avoir comploté pour maintenir les hauts cadres du RPG arc-en-ciel en prison.

Naby Youssouf Kiridi Bangoura ambitionnerait de présider le parti de l’ancien président guinéen, Alpha Condé. Et, pour arriver à ses fins, il manœuvrerait depuis quelques mois dans l’ombre, dans une « collaboration malsaine » avec le CNRD, pour maintenir ses anciens camarades (Ibrahima Kassory Fofana, Oyé Guilavogui, Mohamed Diané et Cie, tous des anciens dignitaires du régime Alpha Condé) en prison. On le soupçonne fortement de jouer aux espions pour le CNRD afin de soutirer des informations compromettantes à Kassory Fofana et compagnie. On l’accuse notamment d’être « un visiteur régulier du palais Mohamed V », endroit où réside le président du CNRD et président de la Transition, le colonel Mamadi Doumbouya, depuis le coup d’État du 05 septembre 2021.

Seulement, à en croire une source qui s’est confiée à Guineematin.com, en dépit de ces accusations, l’ancien ministre secrétaire général de la présidence de la République se rend souvent à la maison centrale pour prétendument prendre des nouvelles de ses anciens camarades de la gouvernance Alpha Condé. Et, c’est dans ce cadre qu’il serait allé hier (mardi) dans cette prison. Malheureusement pour lui, il s’est retrouvé nez à nez avec l’ancien ministre Oyé Guilavogui au greffe de la prison. Il venait de s’entretenir avec l’ancien Premier ministre, Kassory Fofana ; et, ne s’attendait pas à être savonné par Oyé Guilavogui.

« Bonjour ! Ça va mon frère ? » aurait-il amicalement laissé à Oyé Guilavogui, qui était en conversation avec des ressortissants de Kindia qui étaient venus lui remonter le moral et lui réaffirmer leur soutien, malgré la nouvelle situation très difficile qu’il traverse.

Oyé Guilavogui, ancien ministre de l’Environnement, des eaux et forêts

« Comment veux-tu que ça aille, toi qui as agi pour nous faire emprisonner ? », aurait alors répondu Oyé Guilavogui d’un ton ferme, avant d’enchaîner : « Tu crois qu’on ne sait pas tout ce que tu as fait et continue de faire ? On sait tout ! Et, tu crois qu’on restera ici pour toujours ? Et, tu as encore le culot de venir ici, toi qui nous poignarde quotidiennement ! »

Pris de court et confondu par cette réaction de son camarade Oyé Guilavogui, Kiridi Bangoura aurait perdu son latin : « Eh mon frère ! Que Dieu punisse le traître », aurait-il péniblement lancé.

Et, le temps pour lui de reprendre son souffle et le contrôle de son corps qui tremblottait, Oyé Guilavogui aurait enchaîné en soussou : « Sors d’ici, le traître est connu ».

« Il m’a humilié », aurait marmonné mécaniquement Kiridi Bangoura, en sortant de la salle, le regard perdu dans la nature.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS