Région de Boké : la sensibilisation des acteurs communautaires sur le ciblage des ménages pauvres et indigents bouclée à Fria

Lancée il y a quelques jours à Gaoual, la sensibilisation des acteurs communautaires sur le ciblage des ménages pauvres et indigents a pris fin ce mercredi 03 août 2022 dans la préfecture de Fria au compte de la région de Boké. Comme à Gaoual, Koundara, Kolaboui (Boké) et Boffa, la rencontre de Fria a mobilisé les chefs de quartiers, de districts et de secteurs relevant de la préfecture. Une initiative portée par le Fonds de développement social et de l’indigence (FDSI) destinée à sensibiliser sur la création et l’intérêt du Registre Social Unifié (RSU) des nécessiteux, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la région.

D’entrée de jeu, le maire de la commune urbaine de Fria a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à ses hôtes. Dans son intervention, Lansana Boffa Camara a dit mesurer à juste titre l’intérêt lié à la mise en place le Registre Social Unifié pour les populations pauvres de sa localité.

Lansana Boffa Camara, maire de la commune urbaine de Fria

« Les populations de la commune urbaine de Fria sont très heureuses de vous recevoir pour traiter des problèmes qui les concernent. Des problèmes qui vous permettent bien-sûr de dérouler votre calendrier sur la sensibilisation sur le ciblage des ménages pauvres et indigents. Je voudrais vous dire monsieur le directeur général du Fonds de développement social et de l’indigence (FDSI) que Fria apprécie hautement votre présence », a laissé entendre le maire de la commune urbaine de Fria.

Colonel Alpha Oumar Cissé, Préfet de Fria

Pour sa part, le préfet de Fria, le Colonel Alpha Oumar Cissé est revenu sur les objectifs du recensement des personnes pauvres et indigentes de sa préfecture.  « L’objectif est de mener des enquêtes fiables au sein des ménages de notre préfecture pour la création d’une base de données des foyers indigents à Fria pour leur assistance et leur prise en charge par le gouvernement avec le fonds de développement social et de l’indigence dans le cadre de la lutte contre la pauvreté en République de Guinée. Cela démontre à suffisance la volonté du président de la République d’accorder une meilleure condition de vie à nos populations ».

Lansana Diawara, directeur du FDSI

Prenant la parole, Lansana Diawara, le directeur général du Fonds de développement social et de l’indigence (FDSI) a démontré l’utilité du Registre Social Unifié pour notre pays. « Le ciblage des personnes pauvres et indigentes dans le registre social unifié permettra à l’Etat guinéen de redéfinir sa politique de protection et d’assistance sociale mais également à lutter contre les doublons et la corruption dans l’octroi des aides aux plus faibles et aux plus démunis. A travers cette base de données, les personnes identifiées posséderont chacune une carte biométrique qui l’identifiera comme bénéficiaire potentiel dans notre pays », a fait savoir monsieur Diawara.

Selon nos informations, seules les personnes n’ayant pas d’emplois vont bénéficier de cette assistance. Le renouvellement du programme se fera chaque deux ans pour intégrer de nouveaux pauvres et extirper ceux qui entre-temps ont pu obtenir un emploi leur permettant de s’en sortir.

De Retour de Fria, N’Diaré Diallo depuis Boké pour Guineematin.com

Tél. : 628-98-49-38

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS