Mamou : des heurts dans plusieurs quartiers de la ville

La nuit d’hier à aujourd’hui, jeudi 04 août 2022, a été agitée dans certains quartiers de la commune urbaine de Mamou. Et, pour cause, des groupes de jeunes, acquis à la cause du FNDC (front national pour la défense de la constitution), sont descendus dans la rue pour y ériger des barricades et brûler des pneus. Mais, les forces de l’ordre sont intervenues pour les disperser et procéder à des interpellations. Des heurts ont éclatés entre les deux camps. Ils se sont affrontés à jets de pierres contre gaz lacrymogènes.

Selon les informations confiées à Guineematin.com, cette sortie musclée des jeunes dans les rues à Petel, Horé-Fello et Pelloun Dalaba est une manifestation spontanée qui a d’ailleurs les populations de la ville carrefour. Ces jeunes sont sortis peu avant minuit ; et, ils ont régné en maîtres, pendant des heures, sur certaines parties de la route nationale qui traverse leurs quartiers. Ils ont brûlé des pneus et érigé des barricades sur la chaussée. Avec des troncs d’arbre, de grosses pierres et des pneus en flammes, ces manifestants ont complètement bloqué la circulation.

A Petel, ces jeunes en rogne ont même sortis les tables du ‘’marché Balia’’ pour bloquer la circulation sur la route. Ils y ont versé de l’huile de moteur sur la chaussée.

Sur place, plusieurs véhicules de transport ont été bloqués avant l’intervention des forces de l’ordre. Certains véhicules ont eu leurs pare-brises cassés dans les échauffourées entre les agents et les jeunes manifestants qui résistaient avec des pierres aux tirs de gaz lacrymogènes.

Actuellement (13 heures, ce jeudi), le calme est revenu partout et les populations vaquent normalement à leurs occupations. Et, beaucoup de citoyens de Mamou assimilent les manifestations de la nuit à un manque d’information de la part des jeunes manifestants. Apparemment, ils ne savaient pas que le FNDC avait annoncé le weekend dernier un moratoire d’une semaine pour ses manifestations pour le retour rapide à l’ordre constitutionnel en Guinée.

A noter que plusieurs jeunes ont été interpellés par les forces de l’ordre lors de ces échauffourées.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS