Le Consortium SMB-WINING paie plus d’un milliard de taxes superficiaires aux collectivités de Boké et Télimélé

Conformément au code minier guinéen et fidèle à ses obligations sociétales et environnementales, la Société Minière de Boké (SMB) a procédé hier, vendredi 5 août 2022, au payement des taxes superficiaires exercice 2022, à neuf (09) communes (urbaines et rurales) des préfectures de Boké et Télimélé. Le montant se chiffre à un milliard 205 millions 729 mille 649 francs guinéens, selon le Conseiller Juridique et fiscal de la SMB, Abdoulaye Sampil.

Les chèques ont été officiellement remis ce matin aux receveurs communaux en présence des délégués de la SMB, des autorités administratives, du maire de la commune urbaine de Boké, Mamadouba Tawel Camara, du directeur préfectoral des Mines de Boké, Mamadouba Sylla ainsi que des maires et secrétaires généraux des communes (urbaines et rurales) concernées.

Cette année (2022), la préfecture de Boké a bénéficié de 868 millions 114 mille 273 francs guinéens répartis entre la commune urbaine de Boké-centre qui reçu 106 millions 956 mille 070 francs guinéens et les sous-préfectures de Dabiss (446.331.071 GNF), Kolaboui (5.463.931), Kanfrandé (35.391.434), Malapouya (5.224.574) et Tanènè (268.747.194) francs guinéens.

La préfecture de Télimélé, quant à elle, a bénéficié d’une enveloppe financière de 337 millions 615 mille 376 francs guinéens.

Ce montant est reparti entre les sous-préfectures de Daramagnaki (93 millions 096 mille 017 francs guinéens), Konsotamy (80 millions 796 mille 785 FG) et Missira (163 millions 722 mille 574) francs guinéens), toujours selon le Conseiller Juridique et fiscal de la SMB, Abdoulaye Sampil.

Abdoulaye Sampil, Conseiller Juridique et fiscal de la SMB

Plus loin, Abdoulaye Sampil souhaite que ces fonds soient investis dans la réalisation des projets de développement pour maintenir la paix et la cohésion dans les zones d’opération de la SMB.

Tout ce montant, a-t-on précisé au cours de la cérémonie, est le fruit de cinq (05) permis en cours d’exploitation dans les localités citées plus haut.

Selon le Maire de la Commune rurale de Kanfrandé, « Le Conseil communal décidera de l’utilisation du fonds alloués à sa collectivité.

Mais déjà, Abdoulaye Kaba mise sur la réalisation des infrastructures de base et l’achat des mobiliers de bureau pour améliorer les conditions de travail des cadres communaux.

Au nom des six collectivités bénéficiaires, le maire indique que ce montant va davantage booster le développement local.

En ses termes, Mamadouba Tawel Camara mise sur le renforcement de la sensibilisation des communautés qui, surtout, doivent œuvrer pour maintenir la paix et la quiétude sociale dans les zones bénéficiaires.

Mamadouba Tawel Camara, maire de la commune urbaine de Boké

Aux dires du directeur préfectoral des Mines, Mamadouba Sylla : « les 5% de ces taxes superficiaires sont destinés au fonctionnement des communes et les 85% aux actions de développement local. »

C’est pourquoi, il a invité les maires et receveurs communautaires à l’utilisation rationnelle de ces fonds pour répondre aux attentes de leurs populations.

La cérémonie a pris fin par la remise des quittances libératoires au Conseiller Juridique et fiscal de la SMB. Ce qui prouve que la SMB s’est exécutée de ses obligations légales vis-à-vis des communautés impactées par l’exploitation minière.

Transmis par le service de communication du Consortium SMB

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS