Sierra Leone : la CEDEAO condamne « les violences qui ont entraîné des pertes en vies humaines »

Au moins deux personnes ont perdu la vie ce mercredi, 10 août 2022, dans des violences qui ont éclaté dans plusieurs endroits de Freetown, la capitale de la Sierra Leone. Ces violences ont eu lieu lors des manifestations des populations contre la vie chère. Certains manifestants réclament le départ du président Maada Bio au pouvoir depuis 2018. Un couvre-feu a été décrété dans le pays par Juldeh Jalloh, le vice-président, pour tenter de ramener le calme. « Certains Sierra-Léonais égoïstes ont intensifié l’appel à la violence et au renversement par la force du gouvernement légitime », a-t-il déclaré à la télévision d’État.

Dans un très court communiqué, la CEDEAO (communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) a condamné fermement ces violences meurtrières.

« Le Président de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO condamne fermement les violences qui ont eu lieu dans de nombreux endroits en Sierra Leone et qui ont entraîné des pertes en vies humaines.

La CEDEAO appelle tous à obéir à la loi et à l’ordre public et à ce que les auteurs des violences soient identifiés et traduits devant la loi », a écrit la CEDEAO.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS