Mandiana : le maire de Dialakoro et ses 4 vices-maires mis aux arrêts par des gendarmes

C’est peut-être le début des ennuis judiciaires pour les membres du conseil communal de Dialakoro, une des treize (13) communes rurales de Mandiana. A peine dissous par un décret du président de la Transition, ce conseil communal enregistre déjà des interpellations en son sein.

Selon les informations confiées au correspondant de Guineematin.com à Mandiana, monsieur Oumar Nantènin Doumbouya, le maire de la commune rurale de Dialakoro, et ses quatre (4) vices-maires ont été interpellés ce vendredi, 12 août 2022, par la gendarmerie à Dialakoro.

Pourtant, on apprend qu’aucune convocation ne leur a été adressée et aucune charge ne leur a été signifiée par les agents qui sont allés les cueillir chez eux.

Oumar Nantènin Doumbouya, maire de la commune rurale de Dialakoro

« J’ai été informé hier par ceux qui ont suivi la télévision nationale de la dissolution de notre conseil communal. Mais, nous, on a été surpris de la décision et aussi par la qualification qui a été mise sur le décret. Parce qu’on n’a  pas reçu une mission venue de Mandiana ou bien de Conakry pour un audit ou une simple vérification budgétaire. Donc, la commune a été dissoute hier ; et, ce matin, le préfet a appelé le sous-préfet pour lui dire de nous garder à la gendarmerie. Et, nous sommes là (à la gendarmerie de Dialakoro) depuis 11 heures. On ne nous a pas montré une convocation et on ne nous a rien dit sur les raisons de notre présence ici », s’est indigné le maire, Oumar Nantènin Doumbouya.

Joint au téléphone un peu plus tôt dans la journée, le colonel Fodé Soumah, préfet de Mandiana, a dit que l’ordre de faire arrêter le maire et les vices-maires est venu de la justice de paix de Mandiana. Cette version de l’autorité préfectorale a été corroborée à Guineematin.com par le juge de paix de Mandiana sans plus de détails.

Aux dernières nouvelles, le maire et ses quatre (4) vices-maires seraient en route pour le centre-ville de Mandiana, sous bonne escorte des gendarmes.

Avec plus de seize mille habitants, la commune rurale de Dialakoro est située à 125 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Mandiana et à 45 kilomètres du centre-ville de Siguiri. Son conseil communal a été dissout hier (jeudi) par le président de la Transition, colonel Mamadi Doumbouya. Et, le décret de dissolution lu à la télévision nationale (RTG) accuse les membres de l’exécutif communal de « mauvaise gestion » ; de même d’ailleurs que leurs homologues de la commune urbaine de Gaoual.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel : 625 81 03 26

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS