Bruxelles : Cellou Dalein appelle ses partisans d’Europe à rejoindre la manifestation du FNDC

« J’exhorte tous les militants et sympathisants de l’UFDG, de l’ANAD, ainsi que tous les Guinéens épris de justice et de liberté résidant en Europe à répondre massivement à l’appel à manifester lancé par le FNDC ce dimanche 14 août 2022 à 14h00 au rond-point Robert Schuman à Bruxelles », a lancé Cellou Dalein Diallo ce samedi.

« Le succès des mobilisations appelées par le FNDC en Guinée et à l’étranger sera la meilleure réponse aux décisions arbitraires du CNRD de dissoudre le mouvement et d’interdire les manifestations pacifiques en Guinée », a ajouté le leader de l’UFDG.

Officiellement classé deuxième (après Alpha Condé) par les résultats définitifs publiés par les institutions publiques à l’issue des élections présidentielles de 2010 et 2015, Cellou Dalein Diallo avait juré d’avoir remporté la présidentielle du 18 octobre 2020, avant de se voir confiner à son domicile, à Dixinn. Das la même lancée, des centaines de partisans de l’opposant avaient été arrêtés et emprisonnés sans jugement par le président Alpha Condé et son administration. Le champion du RPG venait de se faire déclarer élu pour son troisième mandat dans un processus électoral très contesté.

C’est d’ailleurs le malaise issu de ce processus électoral qui a favorisé le coup d’État du 05 septembre 2021. « Libéré » par les militaires qui venaient de renverser son adversaire, Cellou Dalein Diallo n’a pas fait mystère de son soutien à la junte. Il a même pris son bâton de pèlerin pour sensibiliser les partenaires de la Guinée à ne pas « punir » le pays. « L’ordre constitutionnel a été rompu par le double scrutin du 22 mars », disait-il avec instance, faisant référence au référendum constitutionnel et aux législatives contestées.

Pour le président de l’UFDG et de l’ANAD, le Colonel Mamadi Doumbouya et son CNRD étaient venus rétablir l’ordre constitutionnel. Or, aujourd’hui, dans bien de domaines, la Guinée d’Alpha Condé n’a plus grand-chose à envier à celle de Mamadi Doumbouya. Les opposants sont emprisonnés, d’autres exilés, l’Axe militarisé, la justice à deux vitesses… Tout un cocktail qui contraint Cellou Dalein Diallo et Cie à faire recours aux manifestations, même si c’est la mort dans l’âme…

À suivre !

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS