Détournement à Matoto : des conseillers lancent une pétition contre le maire, Mamadouba Tos Camara

C’est une fronde au cœur du conseil communal de Matoto contre le maire, Mamadouba Tos Camara. Cette autorité communale est accusée de « mauvaise gestion » ; et, plus de la moitié des conseillers (25 sur 45 qui siègent au conseil communal de Matoto) a déjà signé une pétition pour exiger un audit et des explications sur la gestion de plusieurs projets de la mairie par Mamadouba Tos Camara.

Dans un entretien accordé à Guineematin.com hier, vendredi 12 août 2022, Ousmane Bah, conseiller communal et membre de la commission développement et environnement de la mairie de Matoto, a accusé le maire Mamadouba Tos Camara de « gestion opaque » et de « détournement » des projets et fonds de développement de la commune de Matoto.

Ousmane Bah, conseiller communal, membre de la commission développement et environnement à la mairie de Matoto

« La mauvaise gestion de Mamadouba Tos Camara est très mauvaise. Tous les projets que devait réaliser la mairie n’ont pas été réalisés. Un exemple, le Centre de santé de Lansanaya barrage, depuis 2019, le maire était venu avec l’ordre du jour lors d’une session pour nous dire que nous allons construire un centre de santé à Lansanaya, une école à Yimbaya port. On a dit c’est bon, c’est une bonne idée. On a approuvé l’ordre du jour, on a approuvé pour la construction d’un Centre de santé à Lansanaya. On est allé là-bas, mais depuis qu’on a procédé à la pose de la première pierre, jusqu’à présent, on n’a pas réalisé le Centre de santé. Et pourtant, GI nous avait donné quarante (40) tonnes de ciments. Ces 40 tonnes de ciments-là, on ne sait pas comment il (Mamadouba Tos Camara) les a utilisées. Il dit qu’il a fait des briques. L’école à Yimbaya port, vous pouvez être sur le terrain pour voir si ce projet a été réalisé. Là où on est là, c’est en face de la mairie, le conseil communal avait voté pour la construction d’un restaurant, d’une salle de gymnastique, un commissariat urbain et une salle pour les handicapés. Maintenant, ce qu’on voit sur le terrain, c’est des magasins qu’il a construit. Et, le maire nous dit avec son bailleur qu’ils n’ont pas signé de contrat. Moi, en tant qu’entrepreneur, je ne peux pas réaliser un projet avec l’autorité sans signer un contrat. Maintenant, vous voyez, il n’y a que des magasins. Et, nous, ce n’est pas ce qu’on avait voté au niveau communal. On lui a posé la question de savoir pourquoi on n’a pas pu réaliser les projets. Il dit : non, il n’y a rien. On a dit : comme il n’y a rien, l’argent qui entre au niveau des marchés, comment tu as pu le gérer ? Il nous dit qu’il y a les contractuels et d’autres dépenses. On lui a posé la question de savoir combien entre au niveau des marchés, par mois ; et, chaque marché fait entrer combien. Impossible de nous dire ça. Maintenant, nous nous avons fait nos enquêtes, Entag-marché seulement, c’est 6 500.000 francs chaque 3 jours. On a calculé pour quatre (4) marchés, on a obtenu un milliard et quelques francs. Et, nous avons 17 marchés à Matoto. Ici, à Matoto, l’argent des marchés, Tos a un bureau avec ses petits, l’argent vient là-bas pour être compté. Et, on fait entrer dans son bureau. Ça, ce n’est pas son rôle. Normalement le maire ne doit même pas sentir l’odeur de l’argent. Mais, c’est lui (Tos Camara) qui gère tout dans son bureau. La gestion de Mamadouba Tos Camara est très mauvaise », a martelé Ousmane Bah.

Pour tirer au clair cette situation, plus de la majorité des conseillers communaux de Matoto a déjà saisi le Gouvernorat et le Ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation. Ces conseillers réclament des enquêtes et des explications sur la gestion des fonds et des projets par Mamadouba Tos Camara.

« On attend maintenant les autorités. La gouverneure et monsieur le Ministre vont nous appeler pour que le maire donne des explications par A+B sur comment la commune de Matoto est gérée. 2 500 000 000 francs guinéens de subvention de l’État au temps du président Alpha. On ne sait pas comment l’argent-là a été géré. C’est très simple ce qu’on lui demande. Combien entre dans les marchés ? Tu as combien de travailleurs ici à la mairie ? Tu les paies combien par mois ? Nous nous allons maintenant évaluer, voir ce tu as dit si c’est « vrai ou faux ». Mais, il refuse catégoriquement cela », a indiqué Ousmane Bah.

Pour accentuer la pression sur le maire Mamadouba Tos Camara, une pétition dénonçant sa « mauvaise gestion » a été lancée par des conseillers au mois de juin dernier. Et, à date, cette pétition a été signée par 25 conseillers sur les 45 que compte le conseil communal de Matoto.

« Il faut qu’on montre à la population de Matoto que nous ne sommes pas associés à cette mauvaise gestion. Il n’y a pas ce qu’on n’a pas confié à Tos. C’est-à-dire nous voulons que nous terminions notre mandat dans de bonnes conditions, mais comme il refuse. Il nous a même dit qu’actuellement il est plus fort qu’au temps d’Alpha Condé. Je ne sais pas sur qui il compte, mais c’est ce qu’il nous a dit en toute flagrance… Nous demandons juste aux autorités d’envoyer une équipe pour faire des enquêtes pour voir si ce qu’on a dit est vrai ou faux. Si c’est vrai, nous ne voulons plus travailler avec lui (Tos). Notre pétition n’est pas contre la personne de Mamadouba Tos Camara, mais contre sa gestion. Nous avons déjà 25 signataires de la pétition sur 45 conseillers communaux. Ce qui donne largement une majorité à notre démarche », a confié Ousmane Bah.

En plus du détournement des fonds et projets de développement, les conseillers à l’actif de la présente pétition accusent aussi le maire Mamadouba Tos Camara de « corruption » dans la passation des marchés publics.

« Je fais partie de la commission de passation des marchés sur 22 lots. On a travaillé ensemble, le président de la commission, Mory Keita, m’a appelé avant-hier pour me dire qu’il a fait le rapport. Je dis : tu as fait le rapport alors qu’on devrait être sur le terrain pour évaluer les PME ? Il me dit de venir signer, j’ai dit que je suis en ville. Il me dit que si je ne viens pas, il va signer à ma place ‘’PO’’.J’ai dit : pourquoi ? Il me dit que c’est le maire qui a donné l’autorisation de signer ‘’PO’’. Je lui ai dit que ma signature, c’est ma responsabilité, donc personne ne signe à ma place. Mais, j’ai appris que les PME ont envoyé chacune 5000.000 de francs pour qu’on les aide à avoir le marché. Peut-être que c’est à cause de ça que le président a fait le rapport rapidement pour déposer dans le bureau de Tos pour leur octroyer le marché… Je m’opposerai personnellement, je ne signerai pas. Vous-mêmes vous avez constaté, je l’ai appelé devant vous combien de fois pour qu’il m’envoie le rapport pour que je puisse voir ce qui est écrit dedans, impossible. Il ne m’a pas décroché, il ne m’a pas rappelé », s’est plaint Ousmane Bah.

Mamadouba Tos Camara, maire de la Commune de Matoto

A noter que toutes nos tentatives d’avoir Mamadouba Tos Camara, le mis en cause dans cette affaire, sont restées vaines.

Ansou Baïlo Baldé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS