Assomption à Sainte-Marie de Conakry : la transition au centre de l’homélie de Mgr Vincent Koulibaly

Les fidèles chrétiens de Guinée ont célébré ce lundi, 15 août 2022, l’Assomption. Une fête commémorant la montée au ciel de la vierge Marie, mère de Jésus Christ, au terme de sa vie sur terre. À la cathédrale Sainte-Marie de Kaloum (à Conakry), les fidèles chrétiens sont venus nombreux et dans la joie pour célébrer cette fête. Et, c’est l’archevêque de Conakry, Mgr Vincent Koulibaly, qui y a dirigé la prière.

Dans son homélie, le guide religieux a prié pour que la Guinée parvienne à vaincre « le mal de la mésentente et de la haine », tout comme « Marie a remporté la victoire sur la mort à la suite de son fils Jésus Christ qui a ressuscité d’entre les morts ». Mgr Vincent Koulibaly a aussi dénoncé la corruption qui gangrène la société guinéenne, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Pour l’archevêque de Conakry, la corruption paralyse actuellement le développement de notre pays. Et, la Transition est le moment où nous devons choisir de serviteurs qui réaliseront demain les promesses qu’ils font aujourd’hui. Des serviteurs qui soutiennent tous les Guinéens, pas seulement les fonctionnaires de l’État et les personnes de leurs régions, de leurs ethnies.

Mgr Vincent Koulibaly archevêque de Conakry

« En célébrant aujourd’hui la solennité de l’Assomption de Marie, nous nous souvenons que nous sommes dans une période de Transition où des lois et des dispositions concrètes sont en train d’être prises à différents niveaux pour mieux servir notre pays. Et, ce service devra permettre à la Guinée de gagner enfin les dures et nobles batailles du développement pour figurer parmi le peloton de tête des pays producteurs du continent africain. C’est dans le contexte de ce service à rendre à notre pays et à chacun d’entre nous que l’église nous montre aujourd’hui la vierge Marie comme un modèle à imiter. En effet, Marie n’a pas connu la corruption du tombeau ; et, nous savons bien que la corruption paralyse aujourd’hui la marche de notre pays. La corruption paralyse le développement de notre pays. Marie a remporté la victoire sur la mort à la suite de Jésus Christ, son fils, qui a ressuscité d’entre les morts. Et, nous savons que la Guinée doit vaincre le mal de la mésentente, le mal de la haine qui cherche à la détruire… Marie est pour nous le modèle pour le service de Dieu et des hommes. Le modèle humble, le modèle discret et modèle effacé. Il convient que nous nous mettions dans son école, car la période de Transition est aussi le moment où nous devons choisir de serviteurs pour notre pays. Il est évident que nous avons besoin de serviteurs qui réaliseront demain les promesses qu’ils font aujourd’hui. Nous avons besoin de serviteurs qui soutiennent tous les Guinéens, pas seulement les fonctionnaires de l’État et les personnes de leurs régions, de leurs ethnies. Nous avons besoin de serviteurs qui donnent une grande place aux jeunes, non pas pour les manipuler, mais pour préparer leur avenir et l’avenir de notre pays. Nous avons besoin de serviteurs qui livrent une lutte farouche contre la corruption, les serviteurs qui accordent un vrai respect aux femmes et tiennent compte de leurs besoins », a dit monseigneur Vincent Koulibaly.

Ansou Baïlo Baldé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS