Assomption en Guinée : « nous prions pour les cœur meurtris, pour que notre pays retrouve la paix véritable… »

Les fidèles catholiques ont célébré dans la ferveur l’Assomption, fête marquant la montée au ciel de la vierge Marie, mère de Jésus Christ, ce lundi 15 août 2022. A la paroisse Bienheureuse Anne Marie Javouhey de Nongo, dans la commune de Ratoma, les fidèles chrétiens ont chanté les louanges de la vierge Marie et de Jésus Christ, procédé à des offrandes dans allégresse et prié pour la paix dans notre pays, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Jacque Pauli, Curé de la paroisse Bienheneuse Anne Marie Javouhey de Nongo

Une occasion mise à profit par le Curé de cette paroisse, Jacques Pauli, pour revenir sur le sens de l’Assomption. « Nous fêtons l’élévation de la Vierge Marie au ciel. Vous savez, la généreuse vierge Marie, comme chez les musulmans aussi qui l’appellent Mariam, qui a porté Jésus Christ dans son corps et, on n’a pas voulu qu’une mère soit enterrée. Donc, le corps entier, avec son âme, fût élevé au ciel pour hériter du paradis. Donc, c’est ce que nous fêtons, nous fêtons cette gloire, cette montée au ciel de la vierge Marie le corps entier et l’âme, c’est ça que nous célébrons », a expliqué le curé.

Jacque Pauli, Curé de la paroisse Bienheneuse Anne Marie Javouhey de Nongo

Ensuite, Jacques Pauli a expliqué toute sa joie de célébrer l’Assomption. « Je suis content, parce que grâce à elle, la joie est venue dans le monde. Jésus Christ, le grand prophète, nous a amené la paix. Quand vous lisez ce jour la Bible, Jésus Christ, il est venu apporter la paix, la joie sur la terre. Donc, c’est tout cela que je suis très content d’honorer la mémoire de cette maman qui est la maman de tout le monde, de toute humanité… »

Parlant des bienfaits des prières, le religieux a indiqué que c’est pour le bien de la Guinée : « l’engagement, c’est de prier Dieu et d’être humble. Aujourd’hui, nous sommes engagés à prier pour que la paix règne dans notre pays, c’est ça aussi l’engagement. Nous prions pour les cœurs meurtris pour que notre pays retrouve la paix véritable dans cette transition ».

Monique Haba, paroissienne de la paroisse Bienheureuse de Anne Marie Javouhey de Nongo, médecin de profession

Toussaint Monique Haba, paroissienne de la paroisse Bienheureuse de Anne Marie Javouhey de Nongo, médecin de profession, a également exprimé la joie qui l’anime. « Ça ne peut être qu’un sentiment de joie parce que la vierge Marie, comme sa place le démontre dans la bible, elle a été une femme qui a accompagné son fils jusqu’au calvaire. Pour cela, nous devons la magnifier, nous devons lui donner toute sa place comme l’a fait la bible. Au fidèle chrétien, c’est de se mobiliser. Aujourd’hui c’est une grande fête, ça doit être un jour de partage, un jour dévoué à notre maman du ciel. A venir placer nos bougies devant notre maman, pour qu’elle puisse enfin porter ces mêmes bougies de prière vers son fils, Jésus Christ », a-t-elle laissé entendre.

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS