Interdiction à Me Konaté (avocat malien de Kassory) de plaider en Guinée : la CIB interpelle le barreau de Guinée

La conférence internationale des barreaux (CIB) vient de s’exprimer sur l’indiction faite à Me Mamadou Ismaïla Konaté, avocat malien de Kassory Fofana (ancien Premier ministre guinéen), de plaider en Guinée. Dans une lettre adressée au bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée, Me Djibril Kouyaté, la CIB a fait part ce lundi, 15 août 2022, de « sa très vive préoccupation ». La CIB a aussi demandé au barreau de Guinée de renoncer à toute mesure de nature à faire obstacle à l’exercice de la défense.

« La CIB marque sa très vive préoccupation en prenant connaissance de la décision d’interdiction de postulation et de plaider prise à l’encontre de notre confrère Maître Mamadou Ismaïla KONATE alors qu’il assure aux côtés d’autres confrères, la défense de Monsieur FOFANA, ancien Premier Ministre de la République de Guinée.

La CIB demande au barreau de Guinée de renoncer à toute mesure de nature à faire obstacle à l’exercice de la défense, et dans l’hypothèse où des griefs seraient élevés à l’encontre de Me KONATE, invite le bâtonnier KOUYATE à saisir le bâtonnier du Mali, Maître Mustapha CISSÉ.

La CIB souhaite que des mesures d’apaisement interviennent au plus vite et rappelle qu’elle est à la disposition des parties concernées pour rechercher avec elles une solution de médiation comme elle s’est proposée de le faire », lit-on dans cette lettre.

Pour rappel, dans un arrêté en date du 04 août dernier, le barreau de Guinée a interdit à Me Mamadou Ismaïla Konaté, avocat inscrit aux barreaux du Mali et de Paris, de postuler ou de plaider en Guinée. Et, pour motiver sa décision, le barreau de Guinée avait évoqué « le manque de convention de réciprocité entre le barreau de Guinée et ceux de Paris et du Mali ». Le barreau de Guinée avait aussi accusé Me Mamadou Ismaïla Konaté d’avoir tenu « des propos discourtois envers procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) » lors d’une émission radiodiffusée.

En réaction à cette décision du barreau de Guinée, Me Mamadou Ismaïla Konaté avait dénoncé un acte qui « ne protège pas et vole au secours d’un parquet spécial pour protéger le pouvoir » en Guinée.

« L’OAG (ordre des avocats de Guinée) m’interdit de plaider pour Ibrahima Kassory Fofana et postuler en Guinée. Cette décision est inique. Elle ne protège pas et vole au secours d’un parquet spécial pour satisfaire le pouvoir, bannir l’avocat. J’ai saisi les ordres dont je dépends et j’attends », avait écrit Me Konaté dans un tweet.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS