Donka : le Centre Hospitalo-Universitaire inauguré par le Colonel Mamadi Doumbouya

C’est sous une forte pluie et en présence du colonel Mamadi Doumbouya que la CHU Donka a été inauguré ce mercredi, 17 août 2022, à Conakry. Cet hôpital national, dont les travaux de réhabilitation et d’extension ont été lancés en 2015 par le Pr Alpha Condé (ancien chef de l’Etat guinéen : ndlr), possède une capacité d’accueil de 631 lits. Et, il devrait permettre à la Guinée d’améliorer les conditions de prise en charge hospitalière et à contribuer au bien-être des populations à travers l’accès au service de santé de qualité. En tout cas, le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Mamadou Péthé Diallo, a promis que les « soldats de la vie (le personnel de santé) » vont transformer les équipements, ce travail de génie civil et ces investissements faits à Donka en soins de santé disponibles pour les populations, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Construit vers les années 1959 et mis en service en 1960, le CHU Donka n’est pas à sa première rénovation. Déjà, en 1999, cet hôpital avait connu des travaux de retouche. Mais, à en croire Dr Aboubacar Conté, le coordinateur du projet d’extension et de réhabilitation du CHU Donka, les travaux qui viennent effectués avec l’appui financier du Fonds saoudien de développement et la Banque islamique de développement font de cette structure sanitaire la plus grande de la Guinée.

« Cette réhabilitation-extension a été co-financée par le Fonds saoudien de développement, la banque islamique de développement et le gouvernement guinéen pour un montant total de soixante douze millions six cent trente six mille dollars américains, répartis comme suit : le fonds saoudien de développement à hauteur de trente deux millions de dollars américains pour les travaux de génie civil, la banque islamique de développement à hauteur de vingt deux virgule dix millions d’euros pour les équipements et l’accompagnement du projet et bien sûr le gouvernement guinéen pour la contrepartie nationale d’un montant total de douze millions de dollars américains… L’hôpital Donka a bénéficié d’une augmentation de sa capacité de 510 lits à 631 lits dont 100 cabines d’un lit et 140 cabines de deux lits avec toilettes internes climatisées répartis comme suit : 193 lits en chirurgie, 324 lits en médecine, 56 lits gynéco-obstétrique, 30 lits d’hospitalisation polyvalent de haut standing, 34 lits en réanimation médicale et chirurgicale, 24 lits pour les soins intensifs dont 6 pour les soins intensifs cardiaques et 9 salles et 9 lits de réveil. Il y a également 12 lits d’observation au service des urgences dont 2 pour le déstockage. Et, je tiens à signaler que 25% des salles d’hospitalisation sont dotées de prises d’alimentation en oxygène et en guide médical. Les services ambulatoires sont constitués de 33 salles de soins et de 46 salles d’examens avec 6 cabinets dentaires et un laboratoire moderne de prothèses dentaires. Le plateau technique, quant à lui, dispose de 3 blocs chirurgicaux qui comprennent 15 salles opératoires dotées d’équipements modernes, etc », a expliqué Dr Aboubacar Conté.

La santé fait partie des axes prioritaires de tout développement durable. Et, dans cette optique, la mise en service du CHU Donka vise à répondre à un certain nombre de préoccupations essentielles, notamment la réduction des évacuations sanitaires à l’étranger qui ont de lourdes répercussions sur les dépenses des ménages et de l’Etat en Guinée. Cet hôpital devrait ainsi offrir un cadre de prise en charge humaniser des malades et permettre de faire des diagnostics plus précis doublés de traitements plus adaptés à la nature des problèmes de santé des usagers.

« Cet hôpital d’une capacité d’accueil de 631 lits permettra à améliorer les conditions de prise en charge hospitalière de la population, à contribuer aux facteurs de leur bien-être à travers l’accès au service sanitaire fondamental et à renforcer le système de santé en Guinée… Nous, royaume d’Arabie Saoudite, sommes tout à fait conscient que l’effort de la fourniture et le développement des services fondamentaux dans les pays en développement dont l’accès au service médical pour les citoyens occupe une place primordiale, constitue un élément majeur dans les politiques de la lutte contre la pauvreté suivie par les gouvernements de ces pays. C’est pourquoi le projet de l’hôpital Donka reflète la volonté sincère d’aider le gouvernement guinéen à faire face aux besoins en matière de santé. C’est bien la politique que le gouvernement saoudien mène depuis plusieurs décennies en faveur de nombreux pays africains », a indiqué Mohamed Al Chamari, représentant du Fonds de développement saoudien.

Pour le ministre guinéen de la santé et de l’hygiène publique, Mamadou Péthé Diallo, la date de ce 17 août 2022 restera gravée dans la mémoire collective en Guinée. Et, ce bijou national va être mis au service du bien-être sanitaire des populations.

« Le personnel de santé (…), à ces braves hommes et femmes que j’appelle affectueusement les soldats de la vie, ce 17 août ira dans nos mémoires comme une date historique. Nous avons attendu avec le peuple de Guinée près de 7 ans pour que l’hôpital national Donka rénové, reconstruit, rééquilibré soit mis à disposition afin que nous puissions dans le respect, dans la courtoisie, dans la dignité, offrir des services de santé de qualité à nos populations. Qu’il me soit permis ici, Excellence monsieur le président de la Transition de vous remercier, vous personnellement, le CNRD et le gouvernement de Transition, pour avoir pris l’engagement de finaliser ce projet et de mettre ce bijou à la disposition du peuple de Guinée… Je dois quand-même à vous monsieur le président et à ceux qui sont ici une petite confession : les ordres que vous nous avez donnés figuraient dans un cadre de travail de 6 mois au maximum pour finir le projet, nous en avons pris 8, nous nous en excusons, mais nous avons fait plus vite que nous avons pu. Et, aujourd’hui, c’est mon privilège, mon honneur et ma joie en tant que chef de l’équipe que vous avez commis à cette tâche de venir ici devant vous et de vous rendre compte de la mission que vous nous avez confiée. Le travail a été accompli et les soldats que vous avez envoyés au front pour réaliser cette mission peuvent vous dire aujourd’hui que la première partie de la mission, à savoir finaliser le projet, finaliser les travaux de génie civil, d’équipements et de rénovation ce travail, est achevée. Et, aujourd’hui, avec vous et vos membres du gouvernement, avec le premier ministre chef du gouvernement par intérim, nous sommes prêts à recevoir vos instructions sur la prochaine étape. Le deuxième mot de mon propos c’est à l’endroit de nos frères et sœurs, nos compatriotes Guinéennes et Guinéens, ceux qui pendant des années ont attendu patiemment avec beaucoup de courage et d’abnégation que ce travail soit achevé et qu’en fin elles et ils puissent réintégrer l’hôpital Donka et pouvoir y faire soigner les personnes qui leur sont chères ou elles-mêmes quand elles ont un besoin de santé. Cette partie de la mission commence aujourd’hui. Ce que vous voyez devant vous monsieur le président (…), c’est le résultat du travail physique. Les soldats de la vie qui sont les travailleurs de santé vont transformer cet équipement, ce génie civil et ces investissements en soins de santé disponibles à notre population », a indiqué Mamadou Péthé Diallo, sous le regard approbateur du colonel Mamadi.

Mamadou Tanou Bah pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS