Matam : le conseil communal adopte à l’unanimité le PDL et le schéma directeur de l’assainissement

Le conseil communal de Matam a tenu ce vendredi, 19 août 2022, sa deuxième session ordinaire. La rencontre a été présidée par le maire Ismaël Condé ; et, elle s’est déroulée en présence des partenaires techniques et financiers de la mairie de Matam, des représentants des syndicats et des officiers de la police. Quatre (4) points étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir : les informations Générales, l’adoption du plan de développement local (PDL) de Matam pour la période 2021 -2025, la proposition de règlement communal de Police dans le cadre de la régulation de la circulation et la commodité sur les voies publiques et la création d’un service de recouvrement des droits de marchés sur toutes les activités exercées en dehors du périmètre des marchés et les divers, rapporte Guineematin.com à travers son équipe de reportage qui étaient la mairie de Matam.

Après l’exposé et les débats, les 25 conseillers communaux présents (sur 35 inscrits) ont adopté à l’unanimité l’ensemble des documents soumis à leur approbation. Le maire de la commune de Matam, Ismaël Condé, a mis l’occasion à profit pour rappeler les actions posées par la mairie de Matam depuis son arrivée à la tête de cette municipalité.

Ismaël Condé, maire de la commune de Matam

« Les points inscrits à l’ordre du jour de cette session ordinaire du conseil communal de Matam prouvent à suffisance notre ferme volonté à doter notre commune d’instruments de développement permettant de conjuguer nos efforts sur l’essentiel en vue de faire de notre collectivité un exemple parmi tant d’autres. Ainsi, au compte du premier point, je voudrais porter à votre connaissance de tous et de chacun que depuis le 25 février 2022, date de notre accession à la tête de la mairie de Matam, que celle-ci a été valablement représentée à toutes les rencontres ; tant au niveau national à Conakry qu’au niveau international. Nous avons au cours des 5 premiers mois, depuis notre arrivée, effectué une visite à Abidjan dans le cadre de l’association internationale des maires francophones. Nous avons également, dans le cadre du renforcement de notre système de gestion des déchets, envoyé le premier vice maire en charge de l’assainissement à Paris, à Bruxelles et auprès de l’Union européen pour aller prendre les instruments nécessaires pour venir nous aider dans le cadre de la professionnalisation de la gestion de déchets. Nous avons été pour le compte de la mission de Enabel à Kigali pour aller prendre des exemples dans le cadre de la mise en place d’un système d’État civil digitalisé au sein de notre commune et au sein de la République… La commune a également pris part efficacement à toutes les activités initiées par le gouvernement et parfaitement participé à des différents cas sociaux, en passant par d’autres domaines liés à la vie de nos concitoyens », a indiqué Ismaël Condé.

Poursuivant son speech, le maire de la commune de Matam a expliqué que le processus de l’élaboration du plan de développement local (PDL) a été respecté conformément à la procédure légale et soldé par la prise effective des préoccupations de développement de la commune de Matam.

Ismaël Condé, maire de la commune de Matam

« C’est aussi une façon de vous traduire notre volonté d’une gouvernance locale participative où la redevabilité s’impose comme principe cardinal de notre fonctionnement. Je voudrais également inviter chacun de vous à comprendre les rigueurs qui s’imposent à nous et les difficultés que nous rencontrons et surtout face au poids des engagements par rapports à nos mandants qui sont nos concitoyens qui veillent à l’exécution des différents programmes de développement de notre commune. Je voudrais enfin lancer un appel auprès de chacun par rapport à la gestion des biens publics qui est un exercice très délicat. Car, les paramètres qui concourent à cela sont contraignants par rapport aux compétences conformément aux dispositions de la loi et des règlements en vigueur en République de Guinée. Je compte sur la contribution de chacun dans un esprit de travail », a dit Ismaël Condé.

Le plan de développement local soumis à l’adoption du conseil communal de Matam est un document de 253 pages prenant en compte plusieurs aspects du développement de ladite localité. Selon le secrétaire général, Mamadi Nabé, le coût global de ce plan de développement local de la commune de Matam (qui contient 236 actions) est estimé à plus de 172 milliards de francs guinéens.

Dans son exposé sur le contenu du PDL soumis à l’analyse et au vote des conseillers communaux présents à cette deuxième session ordinaire, il a indiqué que les travaux de l’élaboration du document ont été effectués en 5 phases principales.

Mamadi Nabé, secrétaire général de la commune de Matam

« La première, c’est la phase préparatoire qui a en son sein 5 activités que nous avons déroulées. La mise en place d’un comité de pilotage qui a fait que nous sommes réunis aujourd’hui dans cette salle pour réellement l’adoption de ce document. Il y a aussi le diagnostic participatif qui a été organisé dans les 24 quartiers et les 103 secteurs de la commune de Matam, sous la coordination technique des cadres qu’il faut nécessairement saluer et féliciter dans cette salle, avec l’appui technique du ministère de l’administration du territoire sur la demande du conseil communal à travers le concours de monsieur le maire. Il y a aussi la planification qui a été faite et qu’il ne faut pas occulter pour nous permettre de programmer l’intervention que nous ressortissons le PAI à chaque année pour être financé », a indiqué Mamadi Nabé.

Mamadou Laafa Sow et Ibrahima Bah pour Guineematin.com

Tél. : 622919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS