Maison des jeunes de Kolia Sanamato (Boké) : l’arrêt des travaux préoccupe la jeunesse

Depuis plus de deux ans, la jeunesse du district de Kolia Sanamato, relevant de la commune rurale de Bintimodia, dans la préfecture de Boké, se bat pour avoir une infrastructure qui lui est dédiée. Mais, ces jeunes se heurtent au manque de moyens financiers. Les travaux de construction de la maison des jeunes se sont limités à l’élévation du mur, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les jeunes de Kolia Sanamato sont préoccupés par l’arrêt des travaux de construction de leur maison. Pourtant, ce district est le plus dynamique de la sous-préfecture de Bintimodia. Une situation qui n’est pas du goût du bureau de la jeunesse, dirigé par Ibrahima Sory Diakité.

Ibrahima Diakité, membre du bureau de la jeunesse du district de Kolia Sanamato

« Cette maison des jeunes est en construction depuis avril 2020. Avec la contribution des différents secteurs qui composent le district et la mobilisation du bureau de la jeunesse et du district, on a eu à faire la fondation et l’élévation des murs. Ce chantier est financé par la communauté. La dernière fois, nous avons mené quelques démarches auprès de la mairie pour nous aider avec le FODEL (Fonds de Développement Economique Local), mais on n’a pas eu d’accompagnement. Le maire a promis que le prochain financement du FODEL, qu’il va nous accompagner. Mais entre-temps, le coup d’Etat du 05 septembre est intervenu. Finalement, nous n’avons pas eu le montant pour poursuivre les travaux », a fait savoir monsieur Diakité.

Pour le moment, ces jeunes ne savent pas à quel saint se vouer. Les contributions individuelles des villageois sont devenues moins fréquentes. Ce qui fait que les travaux avancent à pas de caméléon. Le seul espoir de ces pauvres citoyens reste le gouvernement de la République.

« Aujourd’hui, nos regards sont tournés vers le CNRD et le gouvernement de la transition. Nos contributions individuelles ne peuvent pas nous faire avancer dans ce chantier. Pour le moment, nous n’avons eu aucun soutien extérieur. Nous demandons au président de la République, le Colonel Mamadi Doumbouya de penser à nous et de nous aider. Nous lançons le même appel auprès des ONG et de nos ressortissants, où qu’ils se trouvent, de nous aider à achever les travaux de construction de notre maison des jeunes. Ici, nous n’avons jamais eu d’aide de la part de l’Etat avec tous les gouvernements qui se sont succédé dans ce pays. Personne n’a pensé à notre jeunesse », a dit Ibrahima Diakité, membre du bureau de la jeunesse du district de Kolia Sanamato.

Depuis Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS