Conakry : la mairie de Matam dotée d’une zone de tri et transit pour la professionnalisation de la gestion des déchets solides

Dans le cadre de la professionnalisation de la gestion des déchets solides, la commune de Matam, à travers l’appui technique et financier du programme Enabel Sanita villes propres, a inauguré la zone de tri et de transit (ZTT) de batiport ce mercredi, 31 août 2022. D’autres matériels d’assainissement ont été également offerts à la mairie pour la gestion des déchets solides. Ce programme est financé par l’Union européenne à hauteur d’un milliard de francs guinéens, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son discours de bienvenue, le maire de la commune de Matam, Ismaël Condé, a rappelé les nombreuses réalisations effectuées par l’Union européenne en faveur de sa municipalité. Il a aussi remercié les partenaires pour leur geste qui va contribuer à la salubrité de la commune de Matam.

« Chers invités, il est de mon devoir de vous rappeler que la commune de Matam est en partenariat avec ENABEL Sanita-villes propres, dans le cadre de la professionnalisation de la gestion des déchets solides mélangés. De cette date à nos jours, plusieurs réformes ont été obtenues et qui ont permis de passer de la gestion informelle à la gestion professionnelle des déchets solides dans notre commune dont entre autres : la mise en place des organes de concertation, la mise en place du comité technique communal d’assainissement (CTCA), la mobilisation et l’équipement des outils d’assainissement, l’élaboration du plan communal de gestion des déchets solides, l’élaboration d’une carte de zonage des pré-collectes, la formation sur le processus de passation des marchés publics, le lancement des DAO et le recrutement des GIE, la signature des contrats avec les prestataires recrutés, le renforcement des capacités des acteurs communaux en matière de maîtrise d’ouvrage,  l’identification des sites de construction de plusieurs zone de tri dont celle que nous inaugurons aujourd’hui. De ces acquis viennent s’ajouter aujourd’hui la remise de la première zone de transit et la tractopelle… Voici chers invités combien de fois le projet Union européenne à travers Enabel Sanita villes propres appuie les collectivités du Grand Conakry », a dit Ismaël Condé.

La construction de cette zone de tri et de transit est financée par l’Union européenne. Son représentant a rappelé la volonté de son institution d’accompagner la Guinée dans ce programme. Michal Kielar rassure de leur engagement à toujours être aux côtés de la Guinée.

Michal KIELAR, représentant de l’Union européenne

« L’assainissement solide est une priorité dans la coopération entre la Guinée et l’Union européenne. C’est pourquoi l’Union européenne et le gouvernement guinéen ont lancé en 2017 le programme Sanita. Un programme d’envergure en 2 phases avec la contribution de l’Union européenne de 75 millions d’euros. La première phase Sanita est actuellement en cours, il consiste de 2 volets : le premier volet, c’est le projet sanita villes propres mis en œuvre avec Enabel pour l’organisation de la gestion des déchets solides à Conakry et Kindia ; et, un volet Sanita villes durables. Nous avons déjà commencé la 2ème phase de Sanita avec le démarrage du projet Sanita villes propres qui étendra la gestion des déchets solides à trois communes voisines de Conakry, à savoir : Mariah, Conakry et Dubréka », a indiqué Michal Kielar.

L’agence Belge de développement a exécuté les travaux de la zone de transit et de tri de Matam. Et, à cette cérémonie d’inauguration, son représentant, Pierrick Raulin, a décrit l’importance de l’assainissement.

Pierrick Raulin, représentant d’Enabel

« Ces infrastructures et leurs équipements sont essentiels pour que la commune puisse assurer sa compétence d’assainissement tel que le prévoit le code des collectivités locales pour faire des services performants à ses citoyens. Cette infrastructure d’une valeur d’un milliard de francs guinéens va permettre de professionnaliser la pré-collecte au profit des GIE que la commune vient de recruter… Il y a également la livraison des matériels roulants qui vont permettre au service d’assainissement et d’entretien de la commune d’être plus réactifs dans ses interventions », a dit Pierrick Raulin.

Pour sa part, l’agence nationale de salubrité publique assure la professionnalisation de la gestion des déchets solides. Son directeur général, Moussa Yess Kaba, a décliné les motifs de leur accompagnement du projet.

Moussa Yess Kaba, Directeur Général de l’ANASP

« L’ANASP, en tant qu’organe de régularisation, a démarré le processus de professionnalisation de la gestion des déchets à Conakry par la mise en œuvre de la stratégie validée par le gouvernement. C’est dans ce cadre qu’elle a privilégié l’accompagnement des communes pour la régularisation de la pré-collecte des déchets qui est le maillon essentiel de la chaîne, doter des communes d’infrastructures de collecte des ZTT comme nous y sommes aujourd’hui.  La construction de ces zones de transit et de tri a pour but de promouvoir la valorisation des déchets afin de réduire la considération de volume des déchets mis en décharge », a-t-il déclaré.

De son côté, la gouverneure de Conakry, M’Mahawa Sylla, a remercié l’Union européenne et Enabel pour leur implication dans le programme Sanita villes propres.

M’Mahawa Sylla, gouverneure de la ville de Conakry

« Permettez-moi, en ma qualité de présidente du conseil de ville, de vous rassurer de ma disponibilité à apporter toute assistance technique nécessaire à la commune de Matam pour le bon fonctionnement de cette infrastructure d’utilité publique. Car, l’assainissement, l’environnement et le cadre de vie occupent une place de choix dans le programme de développement du président de la transition. C’est le lieu de remercier très sincèrement ENABEL, à travers l’Union européenne, pour tous les efforts qu’ils ne cessent d’apporter aux collectivités de Conakry pour la professionnalisation de la gestion des déchets solides », a dit M’Mahawa Sylla.

Quant à Kobèlé Keïta, le secrétaire général du ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation, a invité à une prise de conscience pour la bonne gestion des déchets solides.

Kobélé Keita, Secrétaire Général du ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation

« Au nom du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, je voudrais rappeler aujourd’hui que la problématique de l’assainissement pour la gestion des déchets se pose en Guinée, nous le savons tous. C’est pourquoi, en plus de l’appui que les partenaires nous apportent, l’effort que le gouvernement fournit, il est important que chacun de nous individuellement, y compris les citoyens, que nous sachions que nous en sommes aussi responsables au même titre que le gouvernement, au même titre que les partenaires. J’en appelle donc au sens de responsabilité non seulement des autorités locales, mais aussi de la population pour l’entretien de ce bijou qui vient de nous être offert par l’Union européenne », a-t-il indiqué.

En plus de la zone de tri et de transit inaugurée ce mercredi, plusieurs autres matériels d’assainissement ont été offerts à la mairie de Matam. Ce matériel était composé d’une machine tractopelle, des tricycles, des brouettes, des pelles, des bottes (entre autres). Tout ceci concourt à faciliter la pré-collecte des déchets dans les ménages par les PME et leur acheminement.

Ansou Baïlo Baldé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS