Une concession abritant un centre coranique attaquée à Sonfonia : plus de 8 millions emportés par les assaillants armés

Les faits se sont produits dans la nuit d’hier à aujourd’hui, samedi 17 septembre 2022, à Hafia 1 (un secteur relevant du quartier Sonfonia Gare, dans la commune de Ratoma). Aux environs de 2 heures, des hommes vêtus de tenue de la police et armés de fusils PMAK, de pistolets et de couteaux ont fait irruption dans une concession abritant un centre coranique. Ils ont tenu les occupants de cette concession en joue et fouillé systématiquement leur maison à la recherche de l’argent et d’objets de valeurs. Ils ont finalement réussi à trouver plus 8 000 000 de francs guinéens et trois téléphones androïdes. Et, ils sont repartis sans faire de blessé, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon Souaïbou Barry, maître coranique, c’est au moins six hommes armés qui ont attaqué son domicile. Et, ces malfaiteurs se sont fait passer pour des policiers venus perquisitionner sa maison pour un cas de meurtre.

Souaïbou Barry, maître coranique, victime de vol à Sonfonia

« Ces hommes, tous habillés en tenue de la police (CMIS) sont venus à 2 heures du matin pendant qu’on n’était couchés. Ils ont cassé la porte pour s’introduire dans la maison. Ils ont commencé par là où j’étais couché avec ma femme. C’est quand ils sont entrés dans ma chambre et qu’ils m’ont fixé avec une torche que j’ai sursauté. Du coup, je leur ai demandé : qui êtes-vous ? Vous cherchez quoi ici à cette heure ? Ils m’ont dit que si je répète ça ils vont tirer sur moi. Je leur ai répondu : alors tirez sur moi. Un d’entre eux qui détenait un couteau a tenté de me poignarder. C’est ainsi, je me suis résigné en évitant son coup de poignard. C’est après quoi ils m’ont dit qu’ils sont venus pour une fouille par rapport à un cas de meurtre survenu hier nuit à Samatran. Après leur fouille systématique de la maison, ils ont pris mes 7.500.000 francs qui étaient dans l’armoire et une somme de 500.000 appartenant à ma femme. Ils ont pris trois téléphones dont le mien, celui de ma première femme et celui de ma troisième femme. Sur les 6 qui sont entrés dans la maison, deux sont restés avec moi dans ma chambre pour m’empêcher de sortir. L’un m’a pointé un PMAK et l’autre avait un couteau. Les autres, eux, sont partis dans les autres chambres où se trouvaient ma première et deuxième femme. Là-bas aussi, ils ont vidé le contenu des armoires pour voir s’il y a de l’argent. Et, ils ont pris l’argent de mes femmes dont on ne connait pas le montant exact. Après tout, ils sont partis. Mais, lorsqu’il partait, je les ai suivis jusqu’au salon. Delà, ils m’ont menacé de retourner dans ma chambre sinon qu’ils vont tirer sur moi. Du coup, ils ont tiré un coup de sommation avant de partir. Ils étaient munis de deux pistolets, deux couteaux militaires et un Burin », expliqué Souaïbou Barry.

A en croire ce maître coranique, l’argent qui lui a été dérobé par ces malfaiteurs était destiné à la nourriture de 125 jeunes apprenants la lecture et la mémorisation du Saint du Coran.

« Avant leur départ, j’ai quand même tenu à leur dire que cet argent est destiné à l’achat de la nourriture des enfants qui vivent avec moi ici dans le cadre de la mémorisation du Saint Coran. Donc, quand vous prenez ça, vous allez le regretter. Ça ne va pas finir comme ça, parce que c’est le manger des enfants, ce n’est pas mon argent. Ici, c’est un lieu coranique. Si vous voulez brigander, vous devriez le faire ailleurs… Il y a un d’entre eux qui voulait se jeter sur moi pour me poignarder. Je lui ai dit : il y a pas de problème, tu peux me poignarder ou me tirer dessus, mais c’est la vérité que je vous dit comme ça… Nous demandons aux autorités de nous venir en aide dans ce quartier. Ce n’est pas la première fois. Nous sommes souvent victimes de brigandage ici. Les agents du poste de police qui est vers la T8 m’ont dit ce matin qu’ils sont fatigués de venir dans ce secteur. Qu’il y a tout le temps des problèmes chez nous. Donc, nous voulons l’implantation d’une gendarmerie dans le secteur pour assurer notre sécurité », a indiqué Oustaz Souaïbou Barry.

Malick Diakité pour Guinéematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS