Deux frères meurent électrocutés à Dabondy (Conakry) : la famille va porter plainte contre EDG

Les fortes pluies qui se sont abattues sur Conakry dans la soirée d’hier, samedi 17 septembre 2022, ont entraîné un drame au secteur 3 du quartier Dabondy École, dans la commune de Matoto. Harouna Camara, 28 ans, et Alia Camara, 22 ans, deux jeunes de même père, ont été électrocutés après la chute d’un câble électrique dans les eaux de ruissellement. L’émotion était vive dans leur famille ce dimanche où l’on annonce une plainte contre EDG, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Il s’agit de Harouna Camara âgé de 28 ans, diplômé en Environnement, et Alia Camara, âgé de 22, carreleur de profession. Les deux frères sont morts suite à une électrocution pendant qu’il pleuvait des cordes à Conakry.

Trouvé dans la famille mortuaire ce dimanche, Sékou Khalissa, le beau-frère des victimes, a expliqué les circonstances dans lesquelles le drame a eu lieu. « Hier samedi, vers 16 heures, le câble électrique d’EDG est tombé sur la route. Les gens du quartier l’ont vu et immédiatement ils ont appelé à l’EDG pour dire qu’un câble électrique est tombé ici. Ils ont demandé à ce que les agents viennent réparer. Jusqu’à 18 heures, ils continuaient à appeler, mais les agents ne venaient pas. Ils sont restés à l’attente comme ça jusqu’à 20 heures. Aux environs de 21 heures, alors que la pluie tombait, le câble coule pour aller au niveau du carrefour non loin d’ici où il y avait beaucoup d’eau. C’est ainsi que Harouna Camara et son frère Alia Camara, qui étaient ensemble de passage à ce niveau, sont venus traverser. A cet endroit, il y a une pierre à travers laquelle les gens sautent pour traverser l’eau. Harouna Camara qui a sauté le premier a glissé sur la pierre. Automatiquement, il s’est électrocuté. Son petit frère Alia Camara qui a tenté de sauver son grand frère se met dans l’eau, lui aussi le courant électrique l’a pris. Quand ils sont venus, ils ne savaient pas que le câble était dans l’eau et qu’il y avait le courant dans l’eau. Mais ça, c’est la faute à EDG. Ils ont un service de surveillance. Ils ont un service de dépannage. Les gens ont appelé depuis 16 heures jusqu’à 18 heures pour qu’ils viennent réparer la panne Les agents ne sont pas venus. Finalement, ce drame a eu lieu », a expliqué Sékou Khalissa.

L’oncle paternel des victimes, Abdoulaye Camara, pointe également un doigt accusateur sur la société Electricité de Guinée (EDG) et annonce une plainte. « Après l’enterrement des jeunes, la famille va dresser un rapport et formuler une plainte contre l’EDG. Puisque ça, c’est une négligence de la société. La famille va se retrouver après l’enterrement pour faire un rapport que nous allons remettre à notre avocat, il va le déposer à la direction d’EDG. Ce matin, ici ça ne passait pas, les forces de l’ordre ont tiré partout du gaz lacrymogène pour disperser les jeunes parce les jeunes ont jeté des cailloux. Ces jeunes ont raison d’être en colère parce c’est une négligence de la part d’EDG qui a amené ce drame. Heureusement, le cas de ces deux personnes a été signalé très vite. Sinon, il allait y avoir beaucoup de morts ici hier par la négligence d’EDG », a lancé notre interlocuteur.

A noter que l’enterrement aura lieu à Tongolon, un district situé dans la sous-préfecture de Kolaboui, dans la préfecture de Boké.


Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 622919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS