Aziz poursuivi pour vol : « j’ai mis le téléphone en gage pour me faire remettre 100 000 GNF »

Aziz Ouémou, âgé de 24 ans, est accusé d’avoir volé le téléphone de sa collègue de service, M’Balia Camara. Après avoir nié les faits, il a fini par reconnaitre avoir pris le téléphone de marque Samsung pour le donner en gage. Jugé au tribunal de Mafanco, le jeune homme a été reconnu coupable et condamné dans la journée d’hier, mercredi 21 septembre 2022, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Appelé à la barre, Aziz Ouémou a expliqué ce qui s’est passé. Selon lui, il a pris le téléphone de sa collègue pour mettre en gage contre 100 mille francs guinéens.

« M’Balia est une collègue de service. Nous travaillons dans le même service de nettoyage. Elle a l’habitude de me confier son téléphone la nuit quand elle veut se coucher ou pour que je le mets en charge dans ma chambre. Ce jour, mercredi 16 août 2022, elle est venue me confier son téléphone pendant qu’elle était malade. Du coup, le lendemain jeudi, vu que j’avais urgemment besoin d’argent, je suis allé mettre son téléphone en gage pour me faire remettre 100.000 francs guinéens. Quand elle m’a demandé son téléphone, dans un premier temps, j’avais dit que je n’ai pas son téléphone. Le lendemain, moi-même je suis venu lui dire que j’ai son téléphone, mais je l’ai donné à quelqu’un contre 100 mille GNF parce que j’étais dans le besoin. Mais jusqu’à présent, je n’ai pas eu cet argent pour aller récupérer ton téléphone. C’est ainsi que la fille est allée se plaindre au commissariat et les agents sont venus m’arrêter pour aller désengager le téléphone. Du coup, la propriétaire a dit avoir donné au commissariat là-bas puisqu’elle a reçu son téléphone. C’est le commissaire, malgré tout, qui a décidé de me déférer », a expliqué ce prévenu Aziz Ouémou.

Dans ses réquisitions, le représentant du ministère public a demandé au tribunal de retenir le prévenu dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, Salimou Diaby demande une peine de 8 mois de prison assortis de sursis. De son côté, l’avocat de la défense a plaidé coupable. Il a par ailleurs demandé du sursis en faveur de son client.

Le tribunal, dans son délibéré, a déclaré Aziz Ouémou coupable des faits du vol à lui reprocher. Pour la répression, il est condamné à 6 mois assortis de sursis. Il constate en outre le désistement de la partie civile.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS