Kindia : les autorités procèdent à fermeture officielle des pharmacies et cliniques non agréées

Les autorités ont procédé au lancement de la fermeture officielle des pharmacies et cliniques clandestines de la cité des agrumes ce vendredi, 23 septembre 2022. L’opération a été présidée par le préfet, le Colonel Abdel Kader Mangué Camara, en présence de l’administratrice du grand marché de Kindia. La démarche vise à mettre en application les instructions du procureur de la Cour de la répression des infractions économiques et financières (CRIEF) et du gouvernement de la Transition. Tel est le constat fait sur place par un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La commission a fait le tour des lieux où se trouvent ces points de vente de médicaments du centre commercial Ley Compagnie, zone stratégique, au carrefour maison des jeunes en passant par Libraport. Le préfet, accompagné d’une forte délégation, a collé des étiquettes avec l’écriture FERME, sur les lieux de vente répertoriés.

Colonel Abdel Kader Mangué Camara, préfet de Kindia

Colonel Abdelkader Mangué Camara, préfet de Kindia est revenu sur les raisons de cette démarche. « Suite aux instructions données par la CRIEF et le gouvernement, aujourd’hui nous faisons l’effectivité de la fermeture des lieux illicites où des gens vendaient des médicaments. Nous avons eu des concertations et c’est suite à ces différentes concertations que nous sommes sortis ce matin pour voir si effectivement les instructions données ont été respectées. On ne peut affirmer que ça va été respecté. Et nous-mêmes, nous avons collé des étiquettes pour dire que les magasins sont fermés. Plus tard, des commissions sont constituées pour retourner effectivement voir ce que nous avons posé, si c’est respecté. Le gouvernement guinéen a pris des dispositions pour fournir à la population en médicaments. Ensuite, il y a dans chaque hôpital un service des urgences. Si le gouvernement a pris des dispositions, c’est qu’il y a des solutions. On est en train d’envoyer des médicaments dans toutes les régions du pays », a rassuré le Colonel Abdel Kader Mangué Camara.

Le constat a été effectué dans le grand marché de Kindia.  Des étiquettes sur lesquelles sont écrites « Fermé » ont été collées sur plusieurs magasins et boutiques servant de vente des produits médicaux.

Colonel Abdelkader Mangué Camara, préfet de Kindia

De son côté, Dr Maké Béavogui, inspectrice régionale de la pharmacie et du médicament en service à l’inspection régionale de la santé de Kindia, a dit sa satisfaction devant le respect de la mesure. « Ce vendredi, 23 septembre 2022, a été lancée la fermeture officielle des points de vente des médicaments clandestins et le service des soins clandestins. Mon constat est que toutes les boutiques qui vendaient les médicaments sont fermées. Et avec l’appui de Mr le gouverneur et le préfet de Kindia, et les services de sécurité, on procède à mettre une étiquette sur ces boutiques pour dire qu’à partir d’aujourd’hui, ces boutiques sont fermées. Une autre mission sera sur le terrain pour l’investigation, ouvrir ces boutiques et voir s’il y a les médicaments… ».

Poursuivant, l’inspectrice a dit que par cette mesure, la santé publique va être préservée. « Le bas peuple ne peut pas souffrir parce qu’il y a un hôpital régional ici qui est autorisé à vendre les médicaments. A part ça, Kindia a huit pharmacies officielles ouvertes pour la vente des médicaments à la population. Ce sont des pharmacies agréées. Donc, la population peut aller vers ces structures agréées pour se procurer de médicaments. Pour soulager la population, on a lancé un appel à toutes les pharmaciens qui veulent ouvrir des officines privées de venir à Kindia. Les agréments leurs seront donnés à partir du ministre de tutelle pour leur permettre d’exercer la profession », a dit Dr Maké Béavogui.

Depuis Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : (0022) 628516796

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS