CNT : la LFR 2022 s’établit à 30 666,68 milliards contre 30 607,66 milliards initialement

Le président du Conseil national de la transition, Dr Dansa Kourouma, a présidé ce samedi, 24 septembre 2022, la séance plénière portant sur l’examen et l’adoption du volet dépenses et du Rapport final de la Loi de finances rectificative 2022, a constaté Guineematin.com, à travers son équipe déployée au Palais du peuple.

Sur les 81 Conseillers nationaux inscrits, 70 ont pris part aux travaux de cette plénière qui marque la fin de l’examen et l’adoption du projet de loi de finances rectificative 2022.

Selon le contenu du Rapport final de la LFR 2022, les recettes et les dépenses ont été équilibrées à hauteur de 30 mille 666 milliards 68 millions de francs guinéens (30.666,68 Mds de GNF).

 Selon les prévisions, les Recettes sont revues à 26 292 781 351 187 GNF, soit une augmentation de soit une augmentation de 228,99 Mds (0,49%) par rapport à la loi de finances initiale de l’année et les Dépenses réduites à 30 mille 666 milliards 682 millions 032 mille 867 GNF, contre une prévision initiale de 30 607,66 Mds, soit une diminution de 59,07 Mds soit (-0.19%) pour un Solde budgétaire de 4 373 900 681 680 GNF.

Les principales hypothèses retenues dans le cadre de ce projet de loi prévoient de réaliser un taux de croissance du PIB de 5,1%, de contenir le taux d’inflation (moyenne annuelle) à 10,2%, de maintenir le taux de pression fiscale à 14.01% du PIB et de ramener le taux de change à 8 800 GNF pour 1 Dollar américain.

Avant de clôturer les débats, les membres du CNT ont exprimé des préoccupations et formulé de nombreuses recommandations en vue d’améliorer l’exécution du budget. Ainsi le CNT:

✓ constate avec regret la baisse des recettes de porte due essentiellement à l’application du Tarif Extérieur Commun (TEC) et de la situation économique internationale;

✓ invite le gouvernement à s’assurer de l’effectivité de la taxation des transactions financières relatives aux transferts monétaires ainsi que l’application de la taxation des jeux de hasard ;

✓ félicite le Gouvernement de la cession des immobilisations corporelles notamment la vente des véhicules ;

✓ s’inquiète de la prolifération des Fonds, Agences, Offices et autres Sociétés publiques qui obèrent les recettes de l’Etat ;

✓ s’émeut du faible taux d’exécution des dépenses d’investissement de 13,76% à fin juin 2022 tout en espérant qu’il sera exécuté à plus de 90% au moins ;

✓ invite le Gouvernement à plus de célérité dans le paiement des bourses d’entretien des étudiants ainsi que le paiement des primes d’incitation des enseignants.

✓ sollicite du Gouvernement le dégel des comptes des collectivités décentralisées étant admis que d’importantes ressources restent bloquées au niveau du FDL/ANAFIC;

✓ exhorte le Gouvernement à l’achèvement des travaux d’infrastructures dans les garnissons et autres chantiers en cours d’exécution ;

✓ encourage le Gouvernement à prioriser les collectivités insulaires dans l’exécution du budget d’affectation spéciale (FODECCON) ;

✓ invite le Gouvernement à plus de synergie dans l’élaboration des projets de lois de finances ainsi que la collaboration des régies de finances et la Direction Générale du Budget ;

✓ invite le Gouvernement à la révision du code des marchés publics.

C’est sur ces notes que les Conseillers ont majoritairement (69/70 présents contre une abstention) approuvé le projet de budget de la loi de finances rectificative 2022.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS