Karim Khan, procureur de la CPI, sur le dossier du 28 septembre : « le temps des discours est terminé »

Comme annoncé précédemment, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a assisté, ce mercredi 28 septembre 2022, à la cérémonie d’inauguration du Tribunal Ad-hoc de Conakry, qui abrite le procès du 28 septembre 2009. Karim Khan s’est réjoui du travail abattu par les autorités guinéennes pour permettre l’ouverture de ce procès, qui était attendu depuis treize ans. Il souhaite que la justice guinéenne fasse correctement son travail en respectant les droits de toutes les parties concernées.

« Le temps des discours est terminé, c’est le moment d’agir pour que la justice puisse réellement commencer. Treize ans, c’est beaucoup. Mon premier commentaire à faire, c’est d’applaudir le peuple guinéen de son vivant. Le 28 septembre est une journée spéciale pour la Guinée et aussi une journée spéciale pour le continent africain. Mais malheureusement, ce jour du 28 septembre est devenu un jour de tristesse.

Après l’ouverture de ce procès, j’espère que je vais signer un protocole d’accord avec le président et les autorités de la transition pour vous permettre à votre justice de grandir. La présomption d’innocence est un principe très important dans la justice professionnelle, et c’est très important que cela soit respecté. Les droits des victimes aussi doivent être protégés », a dit Karim Khan, procureur de la Cour pénale internationale.

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com

Tel : +224 622079359

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS