Le préfet de Dalaba aux jeunes : « l’avenir de ce pays ne se construit pas par la délinquance… »

Le préfet de Dalaba, le Colonel Fodé Abdoulaye Sylla, s’adresse à la jeunesse à qui il invite à faire preuve de civisme dans leurs attitudes. C’était dans la journée d’hier, dimanche 02 octobre 2022, à l’occasion de la célébration de l’an 64 de l’accession de la Guinée à son indépendance. La cérémonie a regroupé les autorités administratives et locales, le syndicat des transporteurs, des associations de jeunes et de femmes. La mobilisation a commencé par la montée des couleurs suivie du dépôt d’une gerbe de fleurs à la place des martyrs, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Cet évènement s’est déroulé à la tribune de la mairie de la commune urbaine de Dalaba, juste en face de la place des martyrs. Il a été présidé par le préfet, le Colonel Fodé Abdoulaye Sylla qui avait à ses côtés le Secrétaire général chargé des collectivités décentralisées et tous les chefs des services de l’Etat. Dans son discours, l’autorité préfectorale a rappelé l’historique de l’accession de la Guinée à son indépendance le 02 octobre 1958, les réalisations des gouvernements qui se sont succédés après la mort de Sékou Touré.

Le préfet de Dalaba est également revenu sur les réalisations opérées par le CRND, la junte militaire qui a renversé Alpha Condé il y a un peu plus d’une année : « la libération des détenus politiques, la récupération du patrimoine bâti de l’Etat, la mise en place de la CRIEF pour poursuivre tous ceux qui se sont rendus coupables de détournement dans la gestion des biens de l’Etat et les sommer au remboursement, œuvrant ainsi à la lutte contre l’impunité, l’accélération des travaux des infrastructures routières urbaines et inter urbaines, la lutte contre le grand banditisme, la criminalité, le vol, la drogue et l’ouverture du procès du dossier du 28 septembre 2019 ».

En outre, le préfet de Dalaba a mis l’occasion à profit pour inviter les guinéens à faire preuve de patriotisme et de cultiver la paix. « Cet heureux anniversaire que nous célébrons dans l’allégresse me donne l’occasion pour vous demander solennellement de cultiver en vous et autour de vous l’esprit patriotique, l’amour du prochain, l’unité nationale, la paix. Ensemble, luttons contre le chauvinisme, l’ethnocentrisme, le régionalisme afin que la main dans la main, nous œuvrons au développement socio-économique de notre pays, en général, et de notre préfecture en particulier. Pour ce faire, je demande aux femmes, organisées en association, groupements, coopératives, unions et fédérations de multiplier d’ardeur et de persévérer dans leur combat pour l’essor économique de la préfecture.

Aux jeunes de redynamiser leurs différentes structures en vue de leur insertion socio-économique et promotionnelle. Vous jeunes, vous devez comprendre que vous êtes l’avenir de ce pays qui ne se construit pas par la délinquance, la drogue, l’alcoolisme et le banditisme. Aux cadres, je les exhorte au respect de la hiérarchie, aux horaires de travail, à l’instauration entre eux de sincères rapports de collaboration dans l’exercice de leurs fonctions respectives. Aux sages de continuer leurs prières et sacrifices pour que la Guinée continue à être un havre de paix et de prospérité dans un monde déchiré par le terrorisme et les guerres intestines ».

Pour terminer, le Colonel Fodé Abdoulaye Sylla s’est félicité des efforts consentis pour l’instauration d’un climat de paix et de quiétude sociale dans la cité.

Abdoulaye Barry, un jeune activiste de la société civile de Dalaba, va abonder dans le même sens. « C’est un sentiment de joie qui m’anime aujourd’hui dans la mesure où on parle de l’indépendance de la Guinée. Il faut reconnaître que les gens sont sortis massivement à Dalaba, toutes les couches confondues. C’est la joie, la ferveur et la fête continue. Nous sommes contents. Que Dieu bénisse la Guinée, qu’il y ait la paix, l’entente entre les fils du pays, la main dans la main. Je demande à toute la population de Dalaba de s’unir, qu’on évite les casses. Dalaba nous appartient, j’appelle à l’union, à la cohésion pour une Dalaba paisible où il fera bon vivre », a lancé Abdoulaye Barry.

La journée a été clôturée par un match de football suivi d’une soirée dansante.

De Dalaba, Hammady Sow pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS