Conakry : le MUHAT et ses partenaires célèbrent la journée mondiale de l’habitat

Le ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire (MUHAT), en collaboration avec ONU-Habitat, a organisé ce mercredi, 05 octobre 2022, une journée porte ouverte dans l’enceinte des directions techniques de son département à Coléah, dans la commune de Matam. Cette journée porte ouverte s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’Habitat (commémorée depuis 1986 à travers le monde). Et, elle vise à montrer les différents services offerts par le Département, des réformes engagées, mais aussi les activités conjointes du projet SANITA Villes Durables mis en œuvre par le Programme des Nations Unies et financé par ONU-HABITAT, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est en présence de l’ensemble des travailleurs et responsables du département, le représentant de l’union européenne, de l’ONU-Habitat, de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (entre autres) que le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Colonel Ibrahima Sory Bangoura, a procédé au lancement de la journée porte ouverte organisée par son département. Il s’est dit honoré d’ouvrir cette journée en collaboration avec SANITA Villes Durables, un projet financé par l’Union européenne à travers ONU Habitat.

Colonel Ibrahima Sory Bangoura, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire

« Cette journée organisée en marge de la célébration du mois consacré à l’Habitat est une opportunité pour les peuples du monde entier de se joindre à la conversation sur les défis et les opportunités créées par le rythme rapide des changements dans nos villes et villages. L’octobre urbain commence avec la journée mondiale de l’habitat le premier lundi du mois et se termine avec la journée mondiale des villes le 31 octobre. En vue de vulgariser les documents réglementaires, activités et projets phares de notre ministère auprès des populations et établir une proximité avec ces dernières, mon département a jugé nécessaire d’organiser cet évènement pour permettre de manière spécifique de :

Promouvoir les activités du département à travers des expositions, des panels et des échanges avec les participants et partenaires, démontrer l’importance de l’habitat dans le développement socioéconomique et la création d’emplois décents, présenter les projets et chantiers prioritaires du département, vulgariser les documents de politique (les codes) auprès de la population, des services d’appui et partenaires techniques, sensibiliser les populations sur l’occupation anarchique des domaines publics et maritimes de l’État. Cet événement contribuera ainsi à une meilleure connaissance par les populations et partenaires de nos procédures, défis, contraintes et opportunités afin de permettre une compréhension mutuelle dans l’intérêt de tous », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le Colonel Ibrahima Sory Bangoura a annoncé le lancement, pour le 12 octobre prochain dans la préfecture de Boffa, du projet de gouvernance foncière environnementale responsable en Basse Guinée et l’organisation des états généraux du foncier autour du 31 octobre. Le ministre de l’Habitat a aussi égrené certaines ambitions de son département dans le cadre de la réalisation des infrastructures.

« Notre département a pour ambition de réaliser entre autres : la construction de la cité administrative à Koloma pour abriter les sièges des départements ministériels, la construction des villages CAN, l’Aménagement du Parc Urbain de Conakry, la poursuite de la construction des logements sociaux, la digitalisation et la sécurisation de l’ensemble du cadastre foncier, l’élaboration des schémas directeurs d’aménagement des villes de l’intérieur, les échanges avec nos directions techniques et agences au niveau des stands durant cette journée permettront ainsi d’avoir plus d’informations sur l’ensemble de ces projets », a dit le Colonel Ibrahima Sory Bangoura.

De son côté, Marco Parolin, représentant de l’Union européenne, a apprécié la collaboration entre la Guinée et l’UE. Il a aussi loué le rôle proactif du ministère de l’Urbanisme.

« Je voudrais souscrire à cette célébration au nom de l’Union européenne. Par conséquent, j’apprécie beaucoup que nous travaillions avec les bons et solides partenaires. Permettez-moi de souligner que le rôle fort et proactif du MUHAT signifie que le processus va dans la bonne direction techniquement et politiquement. Il devrait être placé sur une large base au sein du gouvernement… La Guinée et l’Union européenne ont défini le domaine d’assainissement urbain comme un secteur focal de concentration dans le cadre de l’ancien plan indicatif national 2014-2020. Une des expressions visibles de notre engagement est le projet SANITA Villes Durables mis en œuvre par ONU-Habitat », a-t-il rappelé.

Pour Gwendoline Mennetrier, coordinatrice projet ONU Habitat, le thème choisi cette année pour célébrer la journée mondiale de l’habitat permet de mettre la lumière sur les inégalités croissantes sur les conditions de vie dans le monde. Mais, pour lutter contre ce phénomène, elle rappelle que les villes et les gouvernements locaux ont un rôle clé à jouer.

« Vous pouvez imaginer aisément que mon enthousiasme redouble, alors que cette journée porte ouverte coïncide avec la célébration de la journée mondiale de l’Habitat et le mois d’octobre urbain… C’est pourquoi le thème de cette année -combler le fossé, ne laisser personne ni aucun espace de côté- braque les projecteurs sur les inégalités croissantes des conditions de vie dans le monde, notamment dans les villes : entre les nantis et les démunis ; mais aussi à l’intérieur des zones d’habitation et entre zones urbaines et zones rurales ; et également à l’intérieur des régions. Les difficultés que nous rencontrons sont bien souvent exacerbées par une urbanisation rapide et non planifiée, ou pas assez planifiée.

Ne laisser personne de côté est l’engagement qui est au cœur du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Nous sommes déjà en 2022. La lutte contre la pauvreté et les inégalités urbaines est devenue une priorité mondiale. Les villes et les gouvernements locaux jouent un rôle clé dans la réponse aux crises. Les villes sont indéniablement des accélérateurs de croissance économique. En les rendant plus équitables, l’urbanisation peut également contribuer à mieux répartir cette croissance. Si les gestionnaires municipaux disposent des bons outils, ils peuvent planifier et prendre des mesures pour réduire l’écart entre les riches et les démunis », a-t-elle souligné.

Le ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire à travers ces directions techniques a mis en place plusieurs outils en vue de faciliter l’accès à ses services. Ce sont entre autres : le bureau de la conservation foncière, la procédure Guichet unique du permis de construire, le fonds national du foncier, de l’Urbanisme et de l’Habitat, direction nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, l’agence guinéenne pour le financement du logement.

À noter qu’une projection du Schéma directeur d’urbanisme du Grand Conakry a été faite avant la poursuite des travaux de cette riche et intense journée porte ouverte ponctuée par des séances d’informations liées aux procédures et mécanismes d’obtention des titres fonciers, des baux, du guichet unique du permis de construire, des ateliers thématiques, l’exposition des matériels de construction et des plans d’aménagement.

Mamadou Yahya Petel Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS