Fin du symposium Mines Guinée : le gouvernement attend un impact positif sur le terrain

Les rideaux sont tombés hier, jeudi 17 novembre 2022, sur la 7ème édition du symposium Mines Guinée. Lancée le 15 novembre dernier, la rencontre s’est tenue sous le thème : « Optimiser l’industrie minière pour catalyser le développement socio-économique de la Guinée ». Elle a réuni pendant trois jours, à Conakry, des acteurs miniers venus de plusieurs pays d’Afrique et d’ailleurs. Une occasion pour le gouvernement de promouvoir davantage le secteur minier du pays à travers les opportunités qu’il offre aux investisseurs, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Organisé par le ministère des Mines et de la Géologie en collaboration avec la société Albi, le symposium Mines Guinée 2022 a connu la présence d’éminents experts nationaux et internationaux, qui ont débattu autour de plusieurs sous-thèmes, dont l’apport du secteur minier au développement économique et social, la formation des cadres pour soutenir le développement minier, le contenu local, le développement communautaire, le financement des projets miniers, la transformation de la bauxite en alumine et en aluminium, les infrastructures, le développement des gisements de fer et d’or.

De son côté, le ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Moussa Magassouba, a présenté les réformes en termes de législation minière, mais aussi les opportunités qui s’offrent aux investisseurs miniers en Guinée. Les travaux ont débouché sur un certain nombre de recommandations allant dans le sens du financement approprié et à moindres risques des différents types de projets dans le contexte guinéen. A l’issue des travaux, Mohamed Dia, conseiller principal du ministre des Mines et de la Géologie, est revenu sur quelques résultats positifs issus de cette rencontre.

« S’agissant de la protection de l’Environnement, il a été convenu que le respect de la biodiversité est une exigence dont on ne peut se soustraire pour développer les mines. A cet effet, la réalisation des études environnementales et sociales et le suivi du plan social et environnemental sont de rigueur. Quant aux infrastructures, il a été démontré que leur réalisation est un passage obligé pour le développement harmonieux et équilibré à moindres coûts de nos gisements de minerais. A ce niveau, un accent a été mis sur la mutualisation des chemins de fer et du port en eaux profondes pour le Simandou entre le Rio Tinto-Simfer et Simfer Mining Consortium Simandou. Un accent a aussi été mis sur la formation des cadres et l’adoption de la technologie pour un développement optimisé », a-t-il indiqué.

A l’occasion de la cérémonie de clôture des travaux, présidée par le premier ministre guinéen, les participants ont exprimé leur satisfaction par rapport au déroulement de cette édition. Ousmane Cissé, directeur général des sociétés des mines du Sénégal et porte-parole des participants a remercié vivement les organisateurs et tous ceux qui ont participé à la réussite de cette rencontre biennale.

Ousmane Cissé, directeur général des sociétés des mines du Sénégal

« Excellence monsieur le Premier ministre, nous voudrions dire que nous sommes satisfaits. Nous sommes venus, nous avons vu et nous sommes satisfaits. Nous avons entendu ce discours transformateur du secteur des mines. Un secteur qui devrait être près des populations. Un secteur d’activités duquel on doit tirer les meilleures ressources et bénéfices pour le bien-être des populations d’ici et d’ailleurs. Nous nous réjouissons d’avoir eu des échanges qui nous ont permis d’avoir des perspectives pour le développement du secteur en faveur du peuple de Guinée en particulier, et de celui de l’Afrique en général », a dit Ousmane Cissé, ajoutant que ce symposium est le début « d’une longue relation sincère, fraternelle et d’amour » entre eux et la Guinée.

Également satisfait des travaux, le Premier ministre guinéen, Dr Bernard Goumou, a renforcé les assurances données par le ministre des Mines et de la Géologie. « Le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a invité l’administration minière et le gouvernement que je dirige d’une part, et les sociétés minières d’autre part, à travailler ensemble en vue d’accélérer les projets miniers dans le cadre d’un pacte gagnant-gagnant. Il a instruit également l’administration minière et le gouvernement au respect strict des conventions signées et de la réglementation minière, tout demeurant à l’écoute des sociétés minières, à l’écoute également du secteur privé local et des populations locales qui aspirent à tirer également profit de l’exploitation minière ».

A noter que le symposium Mines Guinée est le plus événement du genre en Afrique de l’ouest et le deuxième sur le continent africain.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél: 622919225

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS