Kankan : un « incendie mystérieux » ravage une maison et tout son contenu à Farako 2

Dans la journée de ce mardi, 22 novembre 2022, un incendie s’est déclaré dans une maison au quartier Farako 2, dans la commune urbaine de Kankan. Cet incendie d’origine inconnue a consumé la toiture et tout le contenu de ce bâtiment de cinq (5) chambres et salon.

Selon les informations confiées à Guineematin.com cet « incendie mystérieux » a un lien avec une fille qui souffre d’une maladie mystérieuse. Et, ce n’est pas le premier incendie dans cette maison.

Madame Mariame Souaré, victime d’incendie

« J’étais partie voir le menuisier, c’est là-bas qu’un enfant est venu m’informer que la maison a pris feu. A mon arrivée, j’ai trouvé que le feu a pris tout le bâtiment et on ne pouvait rien faire sortir. C’est ma fille qui a une maladie mystérieuse, c’est à cause d’elle qu’il y a chaque le feu dans notre maison. Ça  fait maintenant la sixième fois que nous enregistrons des cas d’incendies ici, mais jamais on avait  connu un dégât aussi énorme. Je demande à tout le monde de m’aider à traiter la maladie de ma fille », a expliqué Madame Mariame Souaré, la victime de cet incendie.

La version de cette mère de famille sur l’origine de cet incendie est corroborée par son mari, Moussa Doumbouya. Il a dit avoir mené plusieurs démarches pour le traitement de sa fille, mais il n’a pas encore réussi à trouver de remède.

Moussa Doumbouya, père de famille

« Avant, c’était les habits de ma fille qui prenaient feu. Nous avons fait le traitement. Et, récemment, quand il y a eu un incendie, nous l’avons amené chez un guérisseur au quartier mobile qui nous a donné des médicaments à utiliser pendant 11 jours. Et, le 11ème jour, c’était avant-hier. Et, aujourd’hui, ce drame est arrivé », a-t-il expliqué.

Cet incendie a été finalement maîtrisé par les sapeurs-pompiers, avec le concours des habitants du quartier Farako 2. Il n’y a eu aucune perte en vie humaine ; mais, d’importants dégâts matériels y ont été enregistrés. Le feu a ravagé tout le contenu de la maison.

De Kankan, Souleymane Kato Camara pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS