Achat d’or pour Dubaï : Popossi Pagnan (togolais), Amara Soumaoro (ivoirien) et Malick Kaba (Zion Mining) poursuivis à Conakry

Popossi Pagnan (promoteur immobilier de nationalité togolaise), Amara Soumaoro (collecteur d’or de nationalité ivoirienne) et Malick Kaba (de nationalité guinéenne et DG de la société Zion Mining) sont poursuivis pour escroquerie portant sur la somme de 360 000 dollars au préjudice de Somasunam Saravanan Kathiresan. Le procès a débuté au tribunal de première instance de Dixinn le 13 novembre. Après la comparution du togolais, l’affaire a été renvoyée au 29 novembre 2022, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a suivi cette audience.

L’histoire de cette affaire d’achat de 8 kilogrammes d’or à 360 000 dollars a commencé à Dubaï, lorsque Popossi Pagnan a rencontré son ami, Nayasse Cheikh, qui lui a parlé de partenaires qui souhaitent se lancer dans l’achat de lingots d’or. Ils ont précisé qu’ils voulaient le faire en Guinée parce qu’ils ont une société dans ce pays depuis 2019 ; mais, une société qui n’a pas fonctionné à cause du covid19 et que ce serait donc plus facile pour eux parce qu’ils souhaitent faire l’exportation. Cet ami a donc convaincu le prévenu d’aider les acheteurs à trouver des fournisseurs qui peuvent livrer jusqu’à 200 kilogrammes d’or par mois si toutefois la première transaction de 8 kilogrammes qui servait de ballon d’essai se passait bien.

En détention à la maison centrale depuis le 15 février 2022, Popossi Pagnan, a plaidé non coupable, tout comme Naronba Malick, Kaba, consultant minier, et Amara Soumaoro, collecteur d’or, également tous en détention. Jean Paul Baldé et Aboubacar Bangoura (les deux principaux présumés cerveaux dans cette affaire) sont en fuite.

« J’ai dit ok, je n’ai personne ; mais, je peux éventuellement chercher. Donc, j’ai cherché et un ami m’a conseillé une société ici. Je lui ai demandé si cette société était crédible, vu que c’est un ami proche, il m’a convaincu que la société est crédible. J’ai appelé mon ami Nayasse pour lui dire qu’il y a une société qui peut vous livrer, il en a parlé à ses partenaires et ils me les a passés au téléphone, on a parlé. Après cela, ça a fait 5 à 6 mois, ils m’ont relancé et je leur ai dit que j’ai parlé avec des gens qui peuvent, si vous êtes prêts, il n’y a pas de problème. Mais, dans le même temps, je les ai mis en rapport avec la société de Malick Kaba (DG de la société Zion Mining) ; donc, ils discutaient aussi avec lui, précisément avec Jean-Paul Baldé (en fuite, qui est directeur commercial de la société Zion Mining). Donc, c’est comme ça qu’on a arrêté une date pour arriver à Conakry. Eux sont arrivés le 28 janvier 2022, moi, pour des raisons professionnelles, je n’ai pas pu me libérer à temps, je suis arrivé le 30, c’est-à-dire 2 jours après eux. Avant mon arrivée, ils avaient déjà pris contact avec le vendeur, ils se sont entendus. Donc, moi, je suis arrivé juste pour voir si tout allait bien. Ils m’ont dit que tout allait bien, qu’ils se sont vus et qu’ils étaient prêts pour faire la transaction. J’ai dit ok, allons faire la transaction. Mais, ils ont dit qu’ils voulaient renouveler les documents de leur société afin de pouvoir faire l’exportation eux-mêmes. Mais, vu que ça allait prendre quelques jours et puisque j’avais des urgences familiales, je me suis retourné à Lomé le 03 février. Et, le 06, ils ont commencé à m’appeler pour venir, disant qu’on allait finir la transaction. J’ai pris mon avion, je suis revenu le 07 février et on a été au bureau de M. Malick Kaba la nuit pour la transaction. Il a sorti l’or qu’ils nous a montré ; mais, il s’est posé le problème de test pour certifier que c’était vraiment de l’or. Alors, n’ayant pas l’appareil pour tester, il a été convenu qu’on revienne le lendemain, le temps pour M. Malick de chercher le spécialiste. Le lendemain, on est revenu, M. Soumaoro a fait le test devant eux, l’appareil a démontré que c’était bon. Vu que c’était bon, les partenaires ont payé ; puis, on a pris l’or et on est parti. C’est dans la nuit (du même jour) que j’ai reçu une connaissance, je lui ai dit qu’on a fait la transaction et il m’a demandé si elle s’était bien passée, j’ai dit oui. Il a demandé à voir les images de la transaction, je lui ai montré ; alors, il m’a dit M. Pagnan, je vais vous donner un conseil, il faut refaire un test avant d’emmener ça pour l’exportation parce que le lendemain on devait emmener ça à la Banque centrale pour l’exportation. J’ai demandé à cette connaissance pourquoi elle a demandé de faire un second test, elle a dit que c’est toujours bon de reconfirmer. Le lendemain, à 6 heures du matin, j’ai appelé mes partenaires pour leur dire que notre ami est passé me voir à l’hôtel, voilà ce qu’il m’a conseillé, qu’est-ce qu’on fait ? Ils ont dit qu’il faut faire ce test, l’ami nous a conseillé un bijoutier, on est allé chercher et nous sommes allés à l’appartement de mes partenaires. On a fait le test, il nous a dit que c’était du faux parce que quand il a versé de l’acide sur les lingots d’or, ils ont brûlé et ont fini par noircir », a expliqué Popossi Pagnan, qui dit être allé le premier à la direction de la police judiciaire pour porter plainte mais là-bas, on lui a dit que c’est l’acheteur, Somasunam Saravanan Kathiresan, qui devait porter plainte.

Le président du tribunal a jugé nécessaire de renvoyer l’affaire à cause du rôle du jour très chargé ; mais, Me Pépé Antoine Lamah, en compagnie de plusieurs autres confrères de la défense, ont demandé alors que leurs clients soient mis en liberté en attendant la suite du procès.

Le procureur Mamadou Hady Diallo ainsi que les avocats de la partie civile s’y sont opposés, estimant que « la demande est inopportune à ce stade de la procédure ; mais, les prévenus ne présentent aucune garantie, surtout que deux d’entre eux sont en fuite », ont-ils indiqué.

C’est donc logiquement que le président du tribunal, Ousmane Simakan, a rejeté la demande de mise en liberté avant de renvoyer l’affaire au 29 novembre 2022 pour la suite des débats.

Mamadou Yahya Petel Diallo pour Guineematin.com 

Tél. : 622 67 36 81 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS