Manque de pluie à Bhawo Fello (Mamou) : plusieurs champs de riz frappés par la sécheresse

Cette année, la campagne agricole est un échec à Bhawo Fello, un district situé à 13 km du chef lieu de la sous préfecture de Boulliwel, dans la préfecture de Mamou. La faible pluviométrie enregistrée dans cette zone a entraîné la perte de plusieurs cultures de riz, laissant leurs propriétaires dans la tourmente. Un journaliste de Guineematin.com s’est rendu sur place, où il a rencontré des paysans partagés entre tristesse et inquiétude.

Le réchauffement climatique. Le sujet revient souvent dans les débats, mais il n’y a toujours pas de mesures efficaces qui sont mises en œuvre en Guinée pour freiner le phénomène. Pourtant, ses effets se font de plus en plus ressentir dans le pays, au grand dam des citoyens. C’est ce qui s’est passé notamment à Dionkiyaré et Ghadha Bendéedji, deux secteurs relevant du district de Bhawo Fello, dans la sous-préfecture de Boulliwel (Mamou). Plusieurs champs de riz ont été frappés par la sécheresse en raison du manque de pluie enregistré dans ces localités. Mamadou Kenda Diallo et les autres victimes ont perdu tout ce qu’ils ont semé.

Mouhamadou Kenda Diallo, cultivateur habitant à Dionkiyaré district Bhawo Fello

« Nous avons fait la culture comme d’habitude en respectant la saison de la campagne agricole. Mais contre toute attente, il y a eu une rupture de pluie. Pendant un mois, qui correspond à la période de la poussée des gerbes, de la fleuraison et du développement des épis, il n’y a pas eu de pluie. Ce qui a entraîné une sécheresse totale de nos cultures, tout est devenu sec. Nous sommes plus de 70 pères de familles qui ont cultivé du riz sur plusieurs hectares et nous n’avons fait aucune récolte, tout est gâté. C’est un véritable problème pour nous », a expliqué Mamadou Kenda Diallo.

Amadou Sara Diallo, cultivateur habitant à Loppewol district Bhawo Fello

Un problème qui préoccupe aussi Amadou Sara Diallo, un habitant du village de Loppewol, qui a également perdu son champ de riz. « J’avais fait un champ de riz sur la colline de Guessounko. Mais la pluie a cessé de tomber avant même la poussée des épis. Donc ça a été une perte. Aujourd’hui, nous sommes dans une situation alarmante, parce que nous n’avons pas d’autres sources de revenus à part nos champs. Si nous perdons ces champs comme ça, c’est un sérieux problème, parce que nous avons des familles à nourrir et à entretenir. C’est pourquoi nous demandons aux fils ressortissants de Boulliwel de nous assister cette année pour la nourriture », a sollicité ce paysan.

Oury Baïlo Diallo, chef secteur Dionkiyaré district Bhawo Fello

Pour le moment, le nombre de champs touchés n’est pas connu. Mais le chef de secteur de Dionkiyaré, Oury Baïlo Diallo, indique qu’il y a plusieurs dizaines de paysans qui sont victimes de cette situation. « Cette année, nous avons perdu plusieurs champs de riz. Il y a eu une absence de pluie durant 27 à 30 jours chez nous ici. A la reprise des grandes pluies, toutes les cultures étaient déjà gâtées. Il s’agit des champs situés sur les domaines agricoles de Guessounko, Loumbirdé Saaré, Ténimini et autres, pour ce qui concerne mon secteur.

Et on peut retrouver plus de 15 pères de familles sur un seul domaine agricole. Ce qui veut dire que les victimes sont nombreuses. Il y a les gerbes qui sont arrêtées là-bas, mais il n’y a des graines dans les épis. En temps normal, si tu récoltes une botte, tu pouvais avoir 6 à 8 mesures de riz. Mais cette année, une botte ne donne même pas une mesure. Tout est devenu sec. Même les animaux ne broutent pas ça. Ce sont les effets du changement climatique », a déploré ce responsable local.

Selon nos informations, cette situation n’est pas une première dans le district de Bhawo Fello. Il y a cinq ans, un manque de pluie avait conduit aussi à la perte de plusieurs champs de riz dans cette localité.

De Boulliwel (Mamou), Amadou Baïlo Batouala Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 628516796

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS