Détournement présumé à la mairie de Bissikrima (Dabola) : poursuites contre Elhadj Mashoud Diallo et Elhadj Sidiki Traoré

« Il a été porté à la connaissance du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, par plainte formulée par monsieur Mohamed Lamine Kaba, citoyen et notable domicilié à Bissikrima, en date du 26 septembre 2022, reçue au Secrétariat centrale sous le numéro : 2513/MJ/CAB en date du 27 septembre 2022, les faits présumés de détournement de deniers publics et de corruption », annonce Charles Wright dans un courrier adressé au procureur de la République près la Cour d’Appel de Kankan.

En demandant des poursuites judiciaires contre Elhadj Mashoud Diallo et Elhadj Sidiki Traoré, le ministre a précisé que les deux anciens responsables de la commune rurale de Bissikrima auraient vendu 900 parcelles qui appartenaient à la commune avec une valeur marchande estimée 9 milliards de francs guinéens.

« Il résulte de ladite plainte que les personnes mises en cause ont, durant les 20 années de gestion des affaires publiques de la commune rurale de Bissikrima, bradé les terres appartenant à la sous-préfecture en procédant à des lotissements et à la vente illicite de 75 hectares, soit environ 900 parcelles pour une valeur marchande estimée à 9 milliards au détriment de la communauté. Qu’ils ont en outre vendu des anciennes maisons coloniales appartenant à l’État (ex LESCOA et l’ex Compagnie Française Commerciale), ainsi qu’une soixantaine d’annexes entourant le marché central », a indiqué le ministre de la justice.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, le courrier du ministre Charles Wright :

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS