Fodé Oussou prédit : « la CEDEAO validera les 2 ans de la Transition et Cellou sera élu président de la Guinée en janvier 2025 »

« Cherchez à avoir vos papiers, commencez par vos cartes d’identité, parce qu’on ne peut pas voter si on n’a pas les pièces. Commencez à sensibiliser. L’élection ne se fera pas sans nous, on va participer aux élections, ça se fera avec nous et nous allons gagner », a exhorté Dr Fodé Oussou Fofana. Le vice-président de l’UFDG a galvanisé les militants et sympathisants de son parti à la veille du sommet de la CEDEAO à l’issue duquel il s’attend une validation du délai de la transition, proposé par la junte du CNRD.

La 62ème session ordinaire de l’autorité des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) va se tenir demain, dimanche 4 décembre 2022, à Abuja (au Nigéria). Et, le dossier de la Transition guinéenne fera certainement partie des sujets en discussion lors de cette rencontre. Mais, en Guinée, certains acteurs politiques soupçonnent déjà l’institution sous-régionale de vouloir s’inscrire dans la logique de la junte militaire guinéenne sur la durée de la Transition. C’est le cas du Dr Fodé Oussou Fofana, le vice-président de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée), qui prête des intentions à la CEDEAO.

Ce samedi, à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG, ce proche collaborateur de Cellou Dalein Diallo a déclaré que la CEDEAO va certainement valider les deux ans annoncés par la junte guinéenne pour la durée de la Transition.

« C’est maintenant qu’il faut se préparer pour gagner les élections si nous voulons faire du président Cellou le président de la Guinée. Demain, la CEDEAO va se retrouver ; certainement, elle va valider les deux ans. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que dans deux ans, les élections vont être organisées. Quand on dit deux ans, c’est que pendant ces deux ans, il y aura des élections ; mais, on va commencer ces élections à la base. On va organiser les élections locales, on va organiser les élections législatives, mais on va aussi organiser les élections présidentielles. Ça veut dire que le futur président de la Guinée au mois de janvier 2025 sera connu de l’ensemble des Guinéens. Et, puisque nous sommes un grand parti, puisque nous sommes convaincus que nous sommes prêts à gagner ces élections et puisque nous savons que le président Cellou sera le futur président, c’est maintenant qu’il faut chercher ce qu’il faut faire… Vous devez faire un travail exceptionnel. Cherchez à avoir vos papiers, commencez par vos cartes d’identité, parce qu’on ne peut pas voter si on n’a pas les pièces. Commencez à sensibiliser. L’élection ne se fera pas sans nous, on va participer aux élections, ça se fera avec nous et nous allons gagner », a assuré Fodé Oussou Fofana.

Mamadou Yahya Petel Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS