Dougountounny (Mali) : un conseiller communal blessé par balle, sa moto et de l’argent emportés

Dans la journée d’hier, mardi 06 décembre 2022, un conseiller communal de Dougountounny, localité relevant de la préfecture de Mali, a été victime d’une attaque armée. Alors qu’il se rendait dans son village natal, Ibrahima Tanou Diallo a été agressé par un homme armé d’un fusil. Il a été blessé au flanc par l’agresseur qui a emporté sa moto de marque TVS, une somme d’un million 250 mille GNF et son téléphone portable, a appris le correspondant de Guineematin.com basé dans la capitale du Fouta.

Selon les informations reçues auprès de la victime qui suit son traitement à l’hôpital régional de Labé, les faits se sont produits aux environs de midi. Grièvement blessé, Ibrahima Tanou Diallo, âgé d’une cinquantaine d’années, explique sa mésaventure.

Docteur Faran Kourouma, médecin chef au service de la chirurgie à l’hôpital régional de Labé.

« J’ai quitté Donghol Gorôdjé, chez moi, le matin pour me rendre à Dougountounny centre. C’est à mon retour au village, aux environs de 12 heures, arrivé à Doka, juste après avoir traversé la rivière, que quelqu’un a ouvert le feu sur moi, du côté droit. Comme j’étais sur ma moto, Je suis tombé. La personne qui m’a blessé, m’a laissé coucher à terre avant de s’emparer de ma moto de marque TVS 150 de couleur noire, plus mon sac contenant mon téléphone androïde et 1 million 250 mille franc Guinéen. Malheureusement, je n’ai pas pu reconnaître celui qui m’a attaqué, puisque ma vision était floue lorsque je suis tombé », explique la victime.

Secourue par un passant, la victime a été transportée au centre de santé de Dougountounny, pour les premiers soins avant d’être transférée à l’hôpital régional de Labé. Là, Ibrahima Tanou a été pris en charge par le service de la chirurgie. « Effectivement, Hier mardi nous avons reçu un patient venant de Mali aux environs de 22 heures. Il était dans un état critique. Il a été blessé par arme à feu. Dès qu’on l’a reçu, l’équipe s’est réunie et on a pu l’opérer la nuit. La victime est âgée d’une cinquantaine d’années. Ce matin, il se porte bien et son pronostic vital n’est pas en danger », a précisé Docteur Faran Kourouma, médecin chef au service de la chirurgie à l’hôpital régional de Labé.

Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS