Mariame Kourouma, Cécé Loua, Fassou Goumou… Qui pour diriger la mairie de N’zérékoré ?

Après la dissolution du conseil communal de la ville de N’zérékoré le 05 novembre 2022, la mise en place d’une délégation spéciale avait été annoncée par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation pour assurer les affaires courantes de cette collectivité qui était dirigée par Moriba Alain Delamou. Et, aujourd’hui, trois potentiels candidats dont une femme bataillent pour occuper la tête de cette délégation spéciale. Il s’agit de la femme d’affaires Mariame Kourouma, de l’ancien membre du conseil communal de N’zérékoré, Fassou Goumou, et de l’ancien Maire de N’zérékoré, Cécé Loua. Mais, qui de ces trois personnalités va réussir à se hisser à la tête de la délégation spéciale de N’zérékoré ?

Guineematin.com vous propose ci-dessous le portait et le parcours de ces candidats qui manifestent leur intérêt pour ce poste.

Mariam Kourouma, femme d’Affaires

La première, c’est Mme Mariame Kourouma, communément appelée « Maman des enfants ». Elle semble être bien partie pour remplacer l’ex-maire Moriba Albert Delamou. Comptable de formation, cette femme d’affaires a su se faire aduler par la jeunesse en raison notamment de ses actions dans le domaine de la culture, du tourisme et de l’hôtellerie. Propriétaire du complexe culturel Weatone, Mariame Kourouma est aussi connue pour son humanisme à l’endroit des couches vulnérables.

Sur le plan administratif, Mariame Kourouma n’est pas une novice. Elle a longtemps servi la commune étant secrétaire particulière de l’ancien maire Cécé Loua. En tout cas, elle se présente comme « une nouvelle à essayer » face à des concurrents qui ont déjà un passé connu des habitants de N’zérékoré. Ce qui sous-tend par là qu’elle a l’avantage de la candidature féminine.

Cécé Loua, ancien Maire de N’zérékoré

Deuxièmement, Cécé Loua, ancien Maire de la commune urbaine de N’zérékoré, ne semble pas vouloir baisser les bras. Après avoir échoué ses dernières années dans sa reconquête, Cécé Loua cherche à retenter sa chance. Il voit en cette dissolution une occasion en or pour revenir en force. Mais, un obstacle se pose sur son chemin, ses détracteurs l’index d’être dans le passé un partisan FNDC. En plus d’autres estiment que son âge ne lui permet pas d’être à la tête de la prochaine délégation spéciale.

Fassou Goumou, secrétaire général du parti pour le développement économique de Guinée (PDEG)

Troisièmement, Fassou Goumou, ancien membre du conseil communal de N’zérékoré. Il a appartenu au récent conseil communal dissous, même s’il avait déjà déclaré sa démission pour adhérer le FNDC. Sauf que pour ses détracteurs, les conditions de sa démission restent à élucider. Pour certains, cet ancien du RPG n’était qu’un frustré de l’ancien parti présidentiel. Quoiqu’il en soit, la concurrence est lancée et elle semble rude dans les trois. Mais, la décision finale ne reviendra qu’au ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Mory Condé.

À suivre !

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS