Conakry : Boubacar Barry fait 2 semaines de prison pour de « fausses accusations » d’abus de confiance

Âgé de 36 ans et démarcheur, Boubacar Barry croupissait à la maison centrale de Conakry depuis le 22 novembre dernier. Il a été placé en détention de cette prison suite à des accusations d’abus de confiance portées contre lui par le commerçant Thierno Sadou Diallo. Cet abus de confiance porte un montant de 24 350 000 francs guinéens. Mais, devant le tribunal correctionnel de Dixinn mardi dernier, 06 décembre 2022, le prévenu a réfuté ces accusations. Et, au terme des débats, cette juridiction l’a déclaré non coupable et l’a renvoyé des fins de la poursuite pour délit non constitué, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Devant la juge Damba Oularé, le prévenu Boubacar Barry a dit que c’est à l’approche de la fête Tabaski que des clients qui se trouvent à Siguiri ont fait des commandes de livraison des habits. Et, que lui, en tant que  « démarcheur  » auprès de la boutique de Thierno Sadou Diallo au marché Madina, a embarqué les habits avec le consentement du plaignant. Mais, le paiement a retardé et Thierno Sadou Diallo a porté plainte contre lui pour abus de confiance.

« Je n’ai pas détourné. Il (Thierno Sadou Diallo) m’a envoyé à la gendarmerie de Hamdallaye. Je suis allé jusqu’à Siguiri pour rechercher les clients. En tout, c’était 35 650 000 francs guinéens. Je suis allé jusqu’à Siguiri pour rechercher les clients.  J’ai récupéré 11 300 000 francs guinéens. Ça reste 28 350 000 francs guinéens. Ils ont pris en crédit et ils ont l’habitude de prendre. Seulement, cette fois-ci ils ont retardé le paiement. Ils ont lancé la commande. On a emballé les habits et on les a envoyés avec le consentement du plaignant. Moi je suis fournisseur de clients chez Thierno Sadou. C’est grâce à moi que les habits ont été remis aux clients avec son avis. Moi j’aimerais qu’il me donne un peu de temps pour payer son argent », a expliqué le prévenu à la barre.

De son côté, le plaignant a également confirmé que c’est à l’approche de la fête de Tabaski qu’il est venu prendre les marchandises. Et, cela devrait être payé une semaine après la fête.

« Quand il m’a proposé cela, il m’a dit que les clients vont payer le même jour. Comme je n’avais pas la marchandise, je suis allé rencontrer mes amis qui ont la marchandise. Je les ai suppliés pour qu’ils me fournissent la marchandise. Difficilement ils ont accepté. J’ai laissé les habits avec lui à Madina, je suis allé en ville. Quelques heures après, il m’a appelé pour me dire que les clients ont dit que c’est à crédit qu’ils vont prendre la marchandise et ils vont payer une semaine après la fête. Là aussi, j’ai expliqué à mes amis fournisseurs et ils ont accepté. La marchandise a été livrée. Mais, ils n’ont jusqu’à présent pas payé l’argent, après 6 mois de vente. Ils disent que ce n’est pas écoulé… Moi ça fait 7 mois que je n’ai pas travaillé à cause de ça. Je réclame l’argent des gens. C’est lui qui est venu vers moi, il m’a rassuré que ces clients vont envoyer l’argent sous peu de temps. Et, voilà bientôt 7 mois que je n’ai jusqu’à présent pas reçu la totalité de mon argent », a indiqué le plaignant.

Dans ses réquisitions, le procureur audiencier, Amara Camara, a demandé au tribunal de renvoyer le prévenu des fins de la poursuite. Il estime que Thierno Sadou doit attendre le paiement.

« Les marchandises ont été négociées avec les deux avant d’être emballées et transportées à Siguiri. Le ministère public requiert l’abandon des charges et le renvoi du prévenu des fins de la poursuite », a-t-il requis.

Abondant dans le même sens, l’avocate la défense, Me Oumou Kountoumy Conté, a sollicité le renvoi de son client des fins de la poursuite pour délit non constitué à son égard.

Finalement, le tribunal a déclaré Boubacar Barry non coupable des faits d’abus de confiance mis à sa charge et l’a renvoyé des fins de la poursuite pour délit non constitué à son égard.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620 589 527/664 413 227

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS