Incendie à Yattaya-Fossideh : le contenu de quatre magasins parti dans les flammes

Un court-circuit a provoqué un incendie très tôt dans la matinée de ce jeudi, 8 décembre 2022, au quartier Fossideh (dans la commune de Ratoma). Et, le contenu de quatre magasins a été complètement consumé par les flammes. Les sinistrés (une couturière, un vendeur de pièces détachées, un apiculteur et des informaticiens) demandent l’aide des bonnes volontés pour se relever de ce coup dur, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les quatre magasins sont alignés sur la transversale numéro 6, non loin du carrefour de Fossideh. Ils ont été tous touchés par le feu qui s’est déclaré à l’aube, ce jeudi. Le feu a pris départ dans l’atelier de couture de Mme Bountouraby. Et, à l’intérieur, plusieurs machines à coudre et des vêtements des clients ont été complètement calcinés.

Mme Bountouraby Soumah, victime d’incendie à Fossideh

« J’étais chez moi à la maison quand des motards m’ont appelé aux environs de 6 heures du matin pour me dire de venir, que mon atelier a pris feu. Je me suis aussitôt précipitée pour venir voir, j’ai trouvé beaucoup de gens qui essayaient d’éteindre le feu. J’ai perdu l’investissement de 40 ans de ma vie de couturière comme ça. Même une aiguille je n’ai pas pu faire sortir. Il y avait des habits de commandes, des robes de mariage et 6 machines qui sont parties en fumée. Le court-circuit est parti de mon atelier et s’est élargi aux trois autres boutiques », a-t-elle expliqué.

Ismaël Diallo, apiculteur, a aussi perdu 40 bidons de miel issu de sa récente récolte.

Ismaël Diallo, victime d’incendie à Fossideh

« Moi, personnellement, j’ai perdu plus de 40 bidons ici. J’avais commencé à revendre un peu, parce que je viens d’être agréé. Mais, malheureusement, cet incendie a tout emporté. Les sapeurs-pompiers et les voisins ont vraiment fait de leur mieux, mais Dieu l’a voulu ainsi. La valeur de ce que mon voisin qui revend les pièces détachées et moi avons perdu peut atteindre les 100 millions de francs guinéens », a-t-il déploré.

Mamadou Tanou Bah pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS