N’zérékoré : Moriba Albert Délamou (ex maire) pourrait être transféré à la CRIEF, révèle le parquet

Comme annoncé précédemment, l’ancien maire de la commune urbaine de N’zérékoré, Moriba Albert Délamou, a été écroué hier, jeudi 8 décembre 2022, à la maison centrale de N’zérékoré. Il a été inculpé de « détournement de deniers publics » et placé sous mandat de dépôt par le parquet du tribunal de première instance de N’zérékoré. Mais, ses ennuis judiciaires pourraient ne pas se limiter qu’à N’zérékoré. Car, son dossier est en information. Et, si le montant qui fait l’objet du détournement qu’on lui colle à la peau dépasse un milliard de francs guinéens, Moriba Albert Délamou pourrait être transféré à la CRIEF (cour de répression des infractions économiques et financières) à Conakry, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à N’zérékoré.

Dans ce dossier, Moriba Albert Délamou n’est pas seul. Il a été épinglé et conduit en prison avec l’ancien secrétaire général de la commune de N’zérékoré (Saa Dimio Sandouno) et l’ancien receveur communal de N’zérékoré (Dominique Mamy). Et, un pool de juges d’instruction a déjà été saisi et une information judiciaire a été ouverte dans cette affaire.

Abdoulaye Koman, procureur de la république près le tribunal de première instance de N’Zérékoré

« Le parquet général m’a envoyé l’injonction de poursuivre le conseil communal. Nous avons engagé les poursuites judiciaires d’abord. Et, ces poursuites sont parties jusqu’à son arrestation à Faranah. On avait émis des convocations, mais il n’était pas à son domicile. Il (maire) avait quitté ici très tôt le matin, c’est à 20 heures qu’on a su qu’il était à Faranah. On l’a fait retourner, mais nous avons engagé maintenant une poursuite judiciaire contre lui. La gendarmerie a fait son travail. Hier (jeudi), les dossiers sont venus effectivement, on s’est organisé, on a fait un pool de juges d’instruction, de cabinet d’instruction. Parce qu’on a deux cabinets. Et, les deux cabinets se sont organisés pour devenir un seul cabinet. Maintenant, le dossier est pendant là-bas, chez les cabinets d’introduction qui ont émis les mandats de dépôt contre lui et deux autres personnes, à savoir : le secrétaire général de la commune (Saa Dimio Sandouno) et l’ancien receveur communal actuel receveur des communes de Beyla et Boola. Mais, l’instruction est en cours. Peut-être, le moment venu, il aura un procès. Mais, si on trouve qu’on va au-delà d’un milliard de francs, le dossier sera transféré à Conakry. Parce qu’il y a une question de compétence. Il aura la compétence de la CRIEF (cour de répression des infractions économiques et financières), tel qu’indiqué dans l’ordonnance qui avait créé la CRIEF », a indiqué Abdoulaye Koman, le procureur de la république près le tribunal de première instance de N’zérékoré.

A suivre !

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH Guineematin.com

Tél :+224620166816/666890877

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS