Manque d’insuline à l’hôpital de Labé : « certains diabétiques ont commencé à développer des complications »

A ce jour, l’hôpital régional de Labé est confronté à un manque d’insuline. Un produit que les patients souffrant de diabète prennent pour se stabiliser leur état. Face à la situation, le chef d’unité de la diabétologie de l’hôpital régional de Labé, monte au créneau et alerte les autorités sur les conséquences que cela commence à engendrer sur place. Dr Mamadou Dian Diallo l’a dit ce samedi, 7 janvier 2023, dans un entretien accordé au correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Dr Mamadou Dian Diallo, chef d’unité de diabétologie de l’hôpital de Labé

C’est une situation qui prévaut sur le plan national. Mais, Dr Mamadou Dian Diallo est inquiet. « Effectivement, il y a un manque d’insuline ; mais, il faut reconnaitre que ce n’est pas seulement l’hôpital régional de Labé qui est concerné par cette situation. C’est une situation qui est présente au niveau national. Et cela pose vraiment des problèmes, car on a des patients qui doivent prendre de l’insuline. Vous savez que les diabétiques, ce sont des patients qui présentent d’autres maladies chroniques. Certains doivent être obligatoirement soumis sous insuline. Et s’il n’y a pas d’insuline, des complications peuvent arriver et qui peuvent même conduire au décès. Mais, comme c’est un problème national, je pense qu’on aura l’aide du gouvernement », espère le responsable de l’unité de la diabétologie de l’hôpital régional de Labé.

Toutefois, Dr Mamadou Dian Diallo, a laissé entendre qu’il n’y a pas lieu à s’inquiéter pour les enfants atteint de diabète. « On a des enfants qui sont sous insuline ; mais heureusement eux, ils ont leur insuline ici, dans notre unité. Vous savez, il y a plusieurs types de diabète. Le diabète chez l’enfant, c’est un diabète qui nécessite obligatoirement de l’insuline, contrairement chez les adultes. Pour les enfants, comme ils ne peuvent pas rester sans insuline, le Ministère de la Santé, avec l’appui des ONG internationales, nous a doté de ces produits. On a plus de 100 enfants diabétiques suivis, qui viennent chercher les médicaments gratuitement ici. Mais ce qui nous inquiète, c’est du fait que les adultes, certains ont commencé à développer des complications suite à ce manque d’insuline. Nous avons commencé à ressentir cette rupture de l’insuline, depuis la fermeture des autres pharmacies par terre. Je ne sais pas comment eux les pharmaciens non agréés s’arrangeaient pour avoir de l’insuline. En tout cas, nos malades en disposaient et puis, tout allait bien. Mais en ce moment, il y’a des complications qui s’accentuent dus à ce manque d’insuline », précise Dr. Mamadou Dian Diallo.

En attendant l’approvisionnement des hôpitaux publics en insuline, les responsables du service de la diabétologie de l’hôpital régional de Labé prescrivent d’autres produits aux malades souffrant du diabète pour éviter que le pire ne se produise.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS