Guinée : une plainte des dirigeants de la Transition contre ceux du FNDC (Foniké Mengué, Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno)

Communiqué : La Coordination Nationale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) porte à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale que les camarades Foniké Menguè et Ibrahima Diallo, respectivement Coordinateur et Responsable des opérations du mouvement, ont reçu, ce jour 24 janvier 2023 à la maison d’arrêt de Conakry, successivement la visite des Officiers de la Police Judiciaire (OPJ) et du doyen des juges du Tribunal de Première Instance (TPI) de Kaloum. 

Cette visite fait suite à une plainte contre Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo et Oumar Sylla (Foniké Mengué) formulée par les sieurs : 

1. Colonel Mamady Doumbouya, Président de la transition, 

2. Aboubacar Sidiki Camara, Ministre de la défense, 

3. Amara Camara, Secrétaire Général à la Présidence de la République, 

4. Balla Samoura, Haut commandement de la Gendarmerie Nationale, 

5. Sadiba Koulibaly, Chef d’état-major des Armées 

6. Alphonse Charles Wright, Ministre de la justice. 

En effet, ladite plainte contre ces trois responsables du FNDC vient en réaction contre la récente plainte portée par le Mouvement contre le colonel Mamady Doumbouya au tribunal de Paris pour les crimes de sang pendant les manifestations pacifiques du FNDC pour le retour à l’ordre constitutionnel. 

La plainte du FNDC au tribunal de Paris est consécutive aux refus systématiques des tribunaux guinéens d’examiner les nombreuses plaintes portées contre les membres du CNRD et du gouvernement de transition. Par contre, la justice guinéenne n’a pas hésité à auditionner nos camarades sur instruction à peine voilée de la junte au pouvoir. Ce qui prouve à suffisance la caporalisation de notre justice par le CNRD. 

Au regard de l’absence de toute preuve contre les camarades Oumar Sylla (Foniké Menguè) et Ibrahima Diallo qui croupissent injustement en prison depuis près de 6 mois, Colonel Mamady Doumbouya et ses affidés toxiques optent flagramment pour l’instrumentation de la justice guinéenne. 

C’est pourquoi, le Ministre de la Justice a été instruit d’ouvrir une nouvelle procédure contre les camarades dans le seul but est de les maintenir en prison. 

Le FNDC et le Peuple de Guinée s’opposeront à ces tactiques dilatoires relevant d’une autre époque. 

#TransitionMandatMaara 

Conakry, le 24 janvier 2023 

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons ! 

La Coordination Nationale du FNDC

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS