Viol sur une mineure à Dixinn : le Parquet général demande 10 ans de réclusion criminelle contre Seydou Guissé

Le procès en appel de Seydou Guissé, accusé de viol sur la personne de K.L.D, une mineure âgée de 9 ans en 2021, s’est poursuivi ce jeudi, 30 mars 2023, à la Cour d’appel de Conakry. L’audience du jour a été essentiellement consacrée aux réquisitions et plaidoiries. Le Parquet général a demandé à la Cour de confirmer les 10 ans de réclusion criminelle infligés à l’accusé au tribunal de première instance de Dixinn. La partie civile réclame 100 millions de francs guinéens, tandis que la défense sollicite que la Cour infirme la décision, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, c’est au mois de juin 2021 que le viol présumé a eu lieu au quartier Dixinn Oasis, dans la commune de Dixinn. C’est là K L D aurait été violée par Seydou Guissé, élève en terminale à l’époque, et qui est en détention depuis le 15 juin 2021.

Bien qu’il a toujours plaidé non coupable des faits de viol mis à sa charge, le tribunal de première instance de Dixinn l’a déclaré coupable. Pour la répression, il avait écopé de 10 ans de réclusion criminelle. C’était le 22 novembre 2021.

C’est contre cette décision que l’accusé a interjeté appel pour solliciter que la Cour d’appel l’infirmer. Au cours de sa déposition, il a plaidé non coupable des faits de viol articulés contre lui.

Dans la phase des réquisitions et plaidoiries, tenue ce jeudi 30 mars 2023, l’avocat de la partie civile a sollicité la condamnation de l’accusé au paiement de 100 millions de francs guinéens. Pour l’avocat, il n’y a pas de place pour le doute dans cette affaire dès lors que la victime, qui est vivante, a indexé son violeur.

« La souffrance de la famille est extrême. La partie civile a souffert de traumatismes, et il n’y a que la justice pour réparer cela. C’est pourquoi je vous demande de constater que c’est elle-même, la victime, âgée de 9 ans, qui a indexé son violeur. Et cela, au niveau de toutes les étapes. Donc, le bénéfice du doute n’a pas sa place dans ce dossier. C’est la raison pour laquelle nous, partie civile, nous vous demandons de le condamner au paiement d’un montant de 100 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts », a-t-il sollicité.

Dans ses réquisitions, le Parquet général a relaté les faits avant de demander à la Cour de confirmer la décision du tribunal de première instance de Dixinn. « Cette décision rendue par la juridiction de Dixinn est l’application stricte de la loi. C’est pourquoi, le ministère public requiert qu’il vous plaise de confirmer, en toutes ses dispositions, le jugement numéro 33 du 22 novembre 2021 par le tribunal criminel de Dixinn ».

La défense va prendre le contre-pied des deux parties. Elle clame l’innocence de l’accusé et sollicite son acquittement. A défaut, la défense va plaider de larges circonstances atténuantes pour Seydou Guissé. « Nous sollicitons d’infirmer, en toutes ses dispositions, la décision du tribunal de première instance de Dixinn. Par ailleurs, s’il y a un seul élément de doute, je vous prie de prononcer son acquittement au bénéfice du doute. Et si vous n’ordonnez pas l’acquittement au bénéfice du doute, je vous demande de lui accorder de larges circonstances atténuantes », a plaidé maître Mouminy Diallo.

En prononçant son dernier mot à la barre pour sa propre défense, l’accusé a de nouveau juré devant la Cour n’avoir jamais commis de viol sur KLD.

La cour a mis l’affaire en délibéré pour décision être rendue le 27 avril 2023.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS